Comment préparer le jardin pour le printemps

Comment préparer le jardin pour le printemps

Si nous regardons autour de nous, il est facile de s’en rendre compte : la saison des fleurs est déjà arrivée. Un vrai signe qui sert de rappel à commencer à préparer le jardin pour le printemps. Un fait essentiel, car le travail de jardinage que nous effectuons maintenant dépendra de l’apparence de notre petit coin de nature pendant les mois ensoleillés. Et c’est logique. Même si nous ne nous en rendons pas compte, l’hiver a fait des ravages dans notre jardin. Le froid, la pluie et les basses températures ont été le cocktail parfait pour le gâter, à la fois visible et invisible.

Mais ne soyons pas confus. Quand on parle de préparer le jardin pour le printemps on ne fait pas grand chose. En fait, notre mission principale est atténuer les effets du froid sur nos plantes mais aussi sur le sol dans lequel elles poussent. Ce ne sera que grâce à ces tâches que nous garantirons que les plantes repousseront, mais aussi que nous pourrons envisager de planter de nouvelles plantes.

Alors mettez-vous au travail ! Profiter de notre jardin en plein essor vaut la peine d’y consacrer un peu de temps.

5 CLÉS POUR PRÉPARER LE JARDIN AU PRINTEMPS

Lorsque nous réfléchissons à la façon de préparer le jardin pour le printemps, nous ne savons souvent pas par où commencer. Pourtant c’est simple : la priorité est de revoir l’état de nos usines. Si nous avons pris les précautions nécessaires, la grande majorité de nos plantes auront survécu aux rigueurs de l’hiver. Si ce n’est pas notre cas, le point de départ devrait être d’éliminer les plantes mortes ou gelées. Mais, au cas où vous auriez des doutes sur le fait qu’une plante soit vivante ou non, il n’est pas superflu de lui accorder une petite période de caserne. Une façon de voir si, avec l’arrivée des beaux jours, la vie surpasse même l’hiver.

Cela dit, examinons de plus près ce que nous devons faire pour préparer le jardin pour le printemps. Un engagement à savourer pleinement ces mois de soleil que nous attendons avec impatience.

1. Enlevez les mauvaises herbes

C’est le point de départ de la préparation du jardin pour le printemps. Profitant des mois froids, les mauvaises herbes ont tendance à proliférer énormément. Quelque chose à quoi s’ajoute que, dans cette même période, nous accordons moins d’attention à notre jardin. éradiquer les mauvaises herbes Ce doit être le début de notre travail de jardinage. Mais attention : cela signifie s’user à fond. Non seulement il faudra les éliminer : il est indispensable déraciner ses racines pour les empêcher de ressortir.

Herbicide écologique pour préparer le jardin au printemps
Nous aider avec un désherbant nous permettra de préparer le jardin pour le printemps. Savoir comment c’est, de nature naturelle

L’effort pour les éliminer complètement n’est pas dû à des raisons esthétiques. Les mauvaises herbes ou adventices sont voleurs de ressources de nos plantes. Et pas seulement cela : en plus, ils sont un véritable aimant à parasites. Deux raisons importantes pour lesquelles, que ce soit à la main ou à l’aide d’un herbicide, il n’y en a aucune trace.

2. Améliorez le sol, indispensable pour préparer le jardin au printemps

Si l’un des effets les plus visibles du froid est la mort de certaines plantes, les choses vont beaucoup plus loin. Les basses températures ont tendance à tasser le sol, ce qui rend très difficile la reprise de la vie. De plus, les fortes pluies ont emporté une bonne partie des nutriments du substrat. Et pas seulement : la terre agglomérée est un véritable ennemi de la racine de nos plantes. Non seulement cela ne favorise pas la bonne absorption des nutriments. De plus, il ne permet pas d’évacuer l’excès d’eau, mettant en danger notre plante.

Pour cette raison, et sans mauvaises herbes, il est temps de prendre du temps. Pour commencer, nous devrons enlevez toutes ces feuilles, branches et fleurs fanées que nous trouvons Avoir un sol plus propre nous permettra de le travailler plus facilement comme il se doit.

Humus de vers de terre
Une dose d’humus de vers de terre nous aidera à renouveler les nutriments du sol. Connaître ses caractéristiques ici

La prochaine chose que nous devrons faire est de commencer à briser les mottes de terre. Celles qui se créent avec le froid, et qui empêchent l’entrée d’oxygène dans la terre. Pour cela, l’idéal est creuser entre 20 et 30 centimètres de notre sol. De cette façon, nous aurons la possibilité de l’aérer correctement. Et pas seulement cela : cela nous donnera également la possibilité d’ajouter un nouveau substrat et d’appliquer à la fois un engrais organique et un engrais minéral. L’idée est de mélanger le premier avec la terre, et d’appliquer le second en surface une fois la tâche terminée.

Et, bien que nous parlions de préparer le jardin pour le printemps, nous pouvons également effectuer cette même tâche avec nos pots. Après tout, ils subissent les mêmes conséquences du froid hivernal.

3. Revoir l’irrigation, un moyen d’anticiper l’été

Ah le froid ! Nous ne lui devons pas seulement l’état de notre jardin. Aussi, à un moment donné, la situation dans laquelle notre système de risque. Pour éviter de se faire prendre par le taureau lorsque les températures grimpent, c’est le moment idéal pour voir si cela fonctionne pleinement. Le froid et le gel ont pu casser certaines de ses durites. Et même bloquer la sortie d’eau dans les arroseurs ou les goutteurs.

4. Nettoyer la pelouse, un autre aspect essentiel pour préparer le jardin au printemps

Il est temps de dépoussiérer la tondeuse à gazon et de commencer à choyer un peu notre manteau d’herbe. Bien que pendant les mois froids nous ayons laissé pousser notre herbe librement, ce prélude au printemps nous oblige à l’apprivoiser à nouveau. Pour cela, l’idéal est que l’on commence à tondre régulièrement. Une tâche qui doit s’accompagner de la reprise, petit à petit, d’un schéma d’irrigation en fonction de l’augmentation des températures.

Verdecora repeuplant l'herbe
L’utilisation d’une pelouse de repeuplement nous aidera à restaurer les zones chauves que le froid a pu produire. En savoir plus sur ces graines à germination rapide

Mais ce ne sont pas les seules tâches que notre pelouse exigera. Un autre aspect fondamental est que nous éliminons les mauvaises herbes qu’il peut avoir et, aussi, que Remplissons les zones où il manque de l’herbe. Quelque chose d’intimement lié à ces plantes adventices mais aussi à l’accumulation d’humidité pendant les mois d’hiver.

5. Plantez des vivaces, bulbeuses ou annuelles

Et, à ce stade de la préparation du jardin pour le printemps, il est temps d’en profiter. Pour vraiment profiter. Et c’est que planter de nouvelles plantes est toujours synonyme de joie. Si nous choisissons plantes d’extérieur, nous pourrons voir son poids dans notre jardin au moment même de la plantation. Il n’en va pas de même avec ampoules, qui mettront leur temps à se démarquer sur terre. Quelque chose qui n’enlève rien à leur beauté et qui, sans aucun doute, ne convient pas aux impatients.

Combiner l’un et l’autre est une merveilleuse façon de créer une ambiance attrayante. équilibre entre immédiat et court terme. Une façon, en fait, de faire de notre espace un espace vivant et changeant. La meilleure proposition pour en tirer encore plus.

Et oui : préparer le jardin pour le printemps prendra un peu de temps. Mais c’est clair : l’effort en aura valu la peine.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.