Clôture en briques à faire soi même, construction d’une clôture en briques

clôture en briques Il n’existe peut-être aucun autre type de clôture qui soit comparable à une clôture en briques en termes de solidité, de beauté et de durabilité. Par conséquent, le désir de nombreux propriétaires de parcelles de terrain de construire de leurs propres mains une clôture en briques est si grand. Examinons en détail le processus d’installation d’une telle clôture, comparons tous ses inconvénients et ses avantages.

Avantages et inconvénients d’une clôture en briques

Comme tout autre matériau de construction, la brique a ses avantages et ses inconvénients. En savoir plus sur chacun d’entre eux.

Avantages d’une clôture en briques :

  • Une protection fiable contre les intrus qui pénètrent dans la propriété.
  • Résistant à toutes les influences extérieures (vent, charges de neige, précipitations, impacts mécaniques, etc.)
  • Aspect attrayant.
  • Durable.
  • Nécessite peu d’entretien pendant son fonctionnement.
  • Est prestigieux, indiquant indirectement la richesse de son propriétaire.

Parmi les inconvénients, citons les suivants :

  • Un grand nombre de travaux de terrassement pendant l’érection.
  • Grande consommation de matériaux (briques), coût élevé.
  • La forte consommation de main-d’œuvre et de temps pour la construction d’une telle clôture, la complexité du schéma de construction lui-même.
  • Les difficultés de transport et leur coût relativement élevé.

Comme on peut facilement le voir ci-dessus, il faudra choisir entre l’effort, le temps et l’argent et la qualité qui en découle.

Les principes de base de l’érection d’une clôture en briques

Une clôture en briques se compose de deux parties principales : des poteaux de soutien situés à une distance calculée les uns des autres et des murs (travées) entre ces poteaux.

Les poteaux et les murs sont généralement érigés sur une fondation renforcée par des bandes, sous laquelle une tranchée est creusée. Des trous sont creusés pour fixer les poteaux. Après la construction des fondations, on construit d’abord les poteaux, puis les murs.

Quels matériaux seront nécessaires

Pour construire une clôture en briques de vos propres mains, vous aurez besoin des matériaux suivants :

Brique

Vous pouvez utiliser aussi bien de la céramique ordinaire que des briques de parement, des briques façonnées, etc. Si des briques ordinaires sont utilisées, il est probable qu’après l’érection de la clôture, il sera nécessaire de dépenser plus d’argent en plâtrage pour obtenir un aspect plus esthétique.Les tailles des briques peuvent également être très différentes.briques

On utilise généralement des briques simples. Lors de l’achat, vous devez également vous rappeler qu’environ 5 % des briques devront être achetées en sus du calcul en raison d’éventuelles briques cassées.

Tubes en acier

Tubes carrés ou circulaires d’un diamètre d’environ 60 mm pour le renforcement des poteaux de briques de soutien. La longueur des tuyaux dépend de leur profondeur dans le sol et de la hauteur des poteaux. La hauteur habituelle des poteaux est d’environ 2-3 m sans tenir compte de la hauteur des bouchons. La longueur des tuyaux sera alors d’environ 3 à 3.5 m.tuyaux en acier

Béton

Les grades couramment utilisés sont M200-300 (grades B15-22.5). Il est nécessaire pour la construction de fondations monolithiques, ainsi que pour le coulage à l’intérieur des poteaux. Le béton peut être acheté tout prêt, ou vous pouvez le préparer vous-même directement sur le chantier à partir de ciment, de sable et de pierre ou de gravier concassé.Béton

Matériaux pour le montage des coffrages.

Diverses planches, parties et sections de celles-ci, neuves ou usagées. Nécessaire pour la construction de fondations. Il est possible de louer des coffrages prêts à l’emploi, si les finances le permettent.
conseil d'administration

Raccords

Pour la construction de l’armature de la fondation, fil de ligature. Requis pour le renforcement des fondations. Comprend des armatures lisses (pour les armatures verticales et transversales) d’un diamètre commun d’environ 6-8 mm, et des armatures de base nervurées pour les armatures longitudinales d’un diamètre de 10-12 mm. Les diamètres exacts dépendent du calcul basé sur les dimensions de la clôture à concevoir.
barre d'armature

Sable

Nécessaire à la fabrication du mortier de maçonnerie ainsi qu’à la construction d’un coussin de sable sous la base de la fondation. Le petit sable jaune de carrière ne convient pas à toutes ces fins. Du sable de rivière ou tout autre sable à grain grossier ou moyen ne contenant pas d’argile fera l’affaire.
sable

Ciment

Nécessaire à la fabrication du mortier de maçonnerie. On utilise généralement du ciment portland. Il est possible de se passer de ciment, en ayant acheté à l’avance un mélange de maçonnerie prêt à l’emploi dans un magasin, même si cela coûtera, bien sûr, plus cher que de le fabriquer soi-même. Cet article part du principe que le mélange de maçonnerie sera acheté par le propriétaire sous une forme déjà prête.
Ciment

Pierre concassée

Peut être nécessaire si une sous-base en pierre concassée doit être réalisée sous la base de la fondation de la clôture.
Pierre concassée

L’outil pour le travail

  • La pelle – Pour creuser une tranchée. Dans certains cas, par exemple si la longueur de la clôture et la profondeur de la fondation sont importantes, on peut utiliser une excavatrice.
  • Perceuse à main. – pour le perçage des trous en vue de l’installation des poteaux de soutien. Si vous n’avez pas de perceuse, vous pouvez également utiliser une pelle ordinaire, bien qu’il ne soit pas facile de creuser un trou relativement étroit avec des parois plus ou moins verticales d’une profondeur de 1 m ou plus.
  • Machine à souder – est nécessaire si les poteaux doivent en outre être soudés au cadre de renforcement et s’il est décidé de relier les barres de renforcement par soudage.
  • Instruments de mesure – Plombier de construction, niveau, théodolite pour contrôler la planéité du chantier, la verticalité et l’horizontalité des poteaux de soutien et des murs de clôture.
  • Outils pour la maçonnerie – Il peut s’agir d’une truelle, d’un marteau, d’une latte de bois et d’un outil de jointoiement.
  • Composés d’imperméabilisation ou feutre de toiture – sera nécessaire pour l’imperméabilisation de la fondation. On peut également utiliser du bitume ou des mastics bitumineux à la place.

Calcul (exemple) de la quantité requise de matériaux de construction pour la construction. Avant de commencer à construire une clôture, vous devez d’abord faire un dessin, puis calculer la quantité de consommables nécessaire.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de calcul de tous les matériaux de base. Aujourd’hui, ces calculs peuvent être effectués directement sur les chantiers de construction sur Internet, à l’aide de diverses calculatrices en ligne. Néanmoins, pour vérifier si le calcul est correct, il n’est pas déraisonnable d’estimer la consommation manuellement.

Paramètres des clôtures

  • Parcelle : rectangulaire 20 x 30 = 600 m (6 acres).
  • Porte : une pièce de 3 m de long.
  • Guichet : une pièce d’une longueur de 1 m.
  • Hauteur de la portée de la clôture : 2 m.
  • Portée de la clôture en maçonnerie : 1 brique.
  • Maçonnerie de poteaux : 2 briques.
  • Briques utilisées pour les poteaux : 250x120x65 mm.
  • Briques utilisées pour les travées : 250x120x65 mm.
  • Briques utilisées pour la plinthe : 250x120x65 mm.
  • Épaisseur du joint : 0.01 m.
  • Hauteur de la colonne sans capuchon : 2.2 m.
  • Longueur de la travée : 4 m.
  • Profondeur de la tranchée : 0.7 m.
  • Largeur de la tranchée : 0.5 m.
  • Hauteur de la fondation par rapport à la surface du sol : 0.1 m.
  • Coussin de sable : 0.15 m.
  • Coussin de gravats : 0.2 m.
  • Présence d’une plinthe : Oui.
  • Hauteur du sous-sol : 0.3 m.
  • Maçonnerie du sous-sol : 2 briques.
  • Diamètre du tuyau sous le support : 0.06 m.

Calcul

Soit 0.25 * 2 = A (longueur doublée de la brique simple), 0.25 * 0.25 = B (surface occupée par deux briques simples), 0.01 * 4 = C (hauteur comptabilisée du joint de maçonnerie), 0.065 * 4 = D (hauteur comptabilisée de la brique simple), 0.065 * 0.01 = E (épaisseur du joint de maçonnerie entre les faces), 0.065 + 0.01 = F (hauteur de la brique y compris le joint de maçonnerie).

Nous avons alors ce qui suit.

  • La longueur totale de la clôture sera de 2 * 20 + 30 * 2 – 1 – 3 = 96 m.
  • Nombre de sections : 96 / ( 4 + 0.01 + A) = 21.3 pcs.
  • Nombre de poteaux : 22 pièces.
  • Nombre de tuyaux pour le renforcement des poteaux : 22 pièces.
  • Quantité de sable pour le remblayage : 96 * 0.15 * 0.5 = 7.2 mètres cubes.
  • Quantité de pierre concassée pour le remblai : 96 * 0.2 * 0.5 = 9.6 m³.
  • Longueur des supports métalliques pour le renforcement des poteaux : 2.2 * 3 / 2 = 3.3 m.
  • Profondeur des fosses d’installation des poteaux : 3.3 – 2.2 =1.1 м.
  • Quantité de béton pour les fondations : (0.7 – 0.15 – 0.2 + 0.1) * 0.5 * 96 = 21.6 mètres cubes ;
  • Quantité de béton pour les supports : (0.01 – 0.12 – 0.12 + A) * 2 = 0.54 ; 0.06 * 2 * 3.14 / 4 = 0.094 ; 0.54 – 0.094 = 0.446 ; 2.2 – 0.1 = 2.1 ; 0.446 * 2.1 * 22 = 20.6 mètres cubes ;
  • La quantité totale de béton : 21.6 + 20.6 = 42.2 mètres cubes.
  • Brique pour socle (total) : 96 * (D + C) * 394 * (A + 0.01) = 5787 pcs.
  • Brique pour travées (total) : (0.065 * B)+(0.01 * B) = 0.0040625 + 0.000625=0.0046875 ; 96 – 22 * 0.51 = 84.78 ; 84.78 * 0.25 * (2 – 0.3) = 36.0315 ; 2 * 36.0315 / 0.0046875 = 15373 pcs.
  • Briques pour poteaux (total) : (2.2 – 0.1) / F * 6 * 22 = 3696 pcs.
  • Total des briques : (15373 + 3696 + 5787) * 0.05 + (15373 + 3696 + 5787) = 26099 pcs.
  • Mortier de maçonnerie pour le sous-sol : (C + D) * 96 * (0.01 + A) * 0.24 = 3.53 mètres cubes.
  • Mortier de maçonnerie pour les travées : 0.01 * B + 0.25 * E = 0.000625 + 0.0001625 = 0.0007875 ; 15373 / 2 * 0.0007875 = 6.053 mètres cubes.
  • Mortier de maçonnerie pour poteaux : (0.12 * 6 * E) + (0.51 * 0.51 – B) * 0.01 = 0.000468 + (0.2601 – 0.0625) * 0.01 = 0.002444 ; (2.2 – 0.1) / F * 22 * 0.002444 = 1.51 mètre cube.
  • Total mortier de maçonnerie : 6.053 + 1.51 + 3.53 = 11.1 mètres cubes.

Travaux préliminaires, d’excavation et de construction

  1. Tous les objets et choses étrangers doivent être retirés à l’avance de la future zone de construction afin qu’ils ne gênent pas les travaux.
  2. La zone doit être débarrassée des débris et nivelée. La planéité peut être contrôlée à l’aide d’un niveau, d’un théodolite ou d’outils similaires.
  3. Des piquets sont installés le long du périmètre du site sur deux rangées. La distance entre les rangées doit être égale à la largeur de la future tranchée de fondation. Une corde est tendue à travers les piquets.
  4. Ensuite, l’emplacement des poteaux est également marqué à l’aide de piquets. Creusez maintenant une tranchée et des fosses pour les poteaux dans la zone marquée.
  5. Les trous peuvent être creusés soit à la main avec une pelle, soit avec une perceuse manuelle ordinaire. Une pelleteuse peut être utilisée pour creuser la tranchée, surtout si la longueur de la clôture est assez importante. La profondeur des trous est d’environ 1 m et la profondeur de la tranchée est d’au moins 0.5-0.6 m et dépend de la hauteur des poteaux et des travées, du type de maçonnerie, de la qualité des briques, du type de sol et d’autres facteurs.
  6. Ensuite, une petite couche (0.1-0.15 m) de sable humide à gros grain ou à grain moyen est placée au fond des fosses et de la tranchée comme coussin de sable pour la fondation et soigneusement compactée. Une petite couche de pierre concassée ou de gravier peut être placée sur la couche de sable pour empêcher la stagnation et le drainage de l’eau sous la future fondation.

Construction du coffrage

  1. Les panneaux de coffrage sont ensuite abattus à partir de planches et placés le long des deux parois verticales de la tranchée sur toute sa longueur. Les planches sont toujours placées sur le côté qui fera face à la paroi de la tranchée. Il est important que la face avant des panneaux de coffrage (celle qui sera tournée vers l’intérieur de la tranchée) soit plate.
  2. Les grands espaces dans les panneaux de coffrage sont inacceptables. Ils doivent être scellés à l’avance avec des lattes. La hauteur du coffrage doit être légèrement supérieure au bord supérieur de la future fondation.
  3. Les panneaux installés dans la tranchée sont abattus à l’aide de planches transversales et étayés à l’extérieur pour les fixer dans une position strictement verticale le long de la tranchée avant le coulage du béton. C’est ainsi que l’on obtient une clôture en briques de qualité.

coffrage de clôture

Construction du cadre de renforcement de la fondation et installation des poteaux

Le cadre d’armature est constitué d’armatures lisses et nervurées en liant les intersections des barres longitudinales, transversales et verticales avec du fil de ligature.

Au lieu d’attacher, on peut utiliser le soudage – c’est plus rapide et plus pratique, mais moins efficace en raison de la moindre résistance du cadre de renforcement obtenu par la suite (faible travail de flexion sous l’action des forces verticales).

Les barres longitudinales sont disposées en deux ou trois rangées dans chaque plan horizontal. Le nombre de plans est de deux ou trois, en fonction de la hauteur de la fondation et de sa charge de calcul. La distance entre les nœuds doit être d’environ 200 mm.

Ensuite, le cadre de renforcement réalisé est immergé à l’intérieur de la tranchée. Les colonnes sont placées dans les fosses. Vérifiez leur verticalité dans toutes les directions : les colonnes doivent être strictement perpendiculaires au plan de la surface du sol. Pour fixer les poteaux en position avant de couler le béton, il est bon de les étayer temporairement avec des pierres, des bâtons et d’autres matériaux disponibles. Une autre option consiste à les attacher ou à les souder au cadre de renforcement.

Coulée de béton

Le mélange de béton doit maintenant être versé dans la tranchée et dans les fosses. On peut utiliser du béton acheté ou fabriqué soi-même. Il est important de couler tout le béton en une seule fois pour obtenir une bonne résistance de l’ensemble de la fondation. On sait que le béton gagne progressivement en résistance, atteignant 40 % de sa résistance maximale au 7e jour.

Pendant tous ces jours, le monolithe doit être protégé des éventuelles précipitations atmosphériques en l’enveloppant d’un film étanche. La fondation obtenue doit être imperméabilisée avec tous les moyens modernes, tels que l’étanchéité pénétrante, le bitume, etc.

Maçonnerie des travées, des poteaux et de la plinthe

La maçonnerie commence par l’érection de la plinthe ou, si elle n’est pas prévue par la conception, généralement par les poteaux. La plinthe est réalisée sur la base d’une bande de fondation de 1.5, 2 ou 2.5 briques. Le but principal d’une plinthe de clôture est d’avoir une belle apparence.

clôture en maçonnerie de briques

La hauteur de la plinthe est généralement de l’ordre de 300 mm, soit 4 rangs de briques simples en tenant compte des joints de maçonnerie. La maçonnerie pour les poteaux est généralement appliquée en 1.5 ou 2 briques. L’idée des colonnes de maçonnerie est la suivante. Au-dessus de la plinthe, aux endroits marqués, sont disposées des briques à une hauteur déterminée par le calcul, les briques entourant de tous côtés les colonnes métalliques. La construction se traduit par les éléments suivants : le poteau métallique à l’intérieur et la maçonnerie qui forme les côtés extérieurs des poteaux.

maçonnerie

Une fois la maçonnerie terminée, le béton est coulé à l’intérieur des poteaux en briques et le poteau est recouvert d’un capuchon spécial (généralement en métal) qui empêche les précipitations de pénétrer dans le poteau.

Les capots peuvent être fabriqués par vous-même, ou vous pouvez acheter des capots prêts à l’emploi de toutes les couleurs et configurations. Les travées en maçonnerie sont généralement réalisées en 0.5, 1 ou 1.5 brique. La travée est construite directement sur la plinthe ou sur la fondation s’il n’y a pas de plinthe. La hauteur de la clôture pour une maçonnerie de 1.5 briques normales est généralement limitée à 2.2 m, donc pour les travées supérieures, il faut une maçonnerie en 2 briques. La hauteur des poteaux dépasse généralement la hauteur des travées d’environ 10%. Le sommet de la travée ainsi que les colonnes peuvent être protégés contre les précipitations à l’aide d’une protection contre les intempéries.

Principes généraux de la maçonnerie

Les briques pré-humidifiées sont placées sur le mortier de maçonnerie appliqué à l’avance avec une truelle sur la base de la maçonnerie. Il est également utilisé pour enlever l’excès de mortier des briques de maçonnerie.

L’horizontalité et la verticalité des briques sont contrôlées à l’aide d’un niveau de construction, qui doit être constamment appliqué sur les briques qui viennent d’être posées sur le mortier.

Si une brique s’écarte de la verticale, se trouvant de manière inégale, sa position est corrigée en la frappant avec un marteau à pointe en plastique ou en caoutchouc.

Pour corriger la position de plusieurs briques adjacentes, on utilise généralement un rail sur lequel on tape avec un tel marteau.

Lors de la construction d’une travée, il est plus pratique de contrôler l’horizontalité des rangées de briques en faisant passer une corde (cordon) entre les poteaux adjacents à des hauteurs correspondant à environ toutes les 5 rangées verticales de briques. Tous les travaux de maçonnerie doivent être exécutés avec un traitement obligatoire des joints.

Si des briques de parement sont utilisées, si aucune finition supplémentaire de la clôture en briques n’est prévue, il est souhaitable de réaliser une expansion du joint pendant la maçonnerie. Les jointures sont toujours très belles. Les joints de briques colorés réalisés en ajoutant des colorants au mortier de maçonnerie peuvent être encore plus beaux.

Comme vous l’avez vu, construire une clôture en briques de ses propres mains est un processus assez complexe, minutieux et coûteux. Néanmoins, vous pouvez faire tout le travail vous-même sans l’intervention d’équipes de construction, mais vous devez adopter une attitude très sérieuse et prudente à toutes les étapes de la construction et vous obtiendrez alors une clôture qui vous servira pendant de très nombreuses années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *