Construction de maisons à ossature sur la base de la technologie canadienne, clé en main : projets, revues de presse

maison par technologie canadienneLa construction de logements utilisant la technologie canadienne est très populaire aujourd’hui. L’essence de cette construction est d’ériger une maison à ossature bois en peu de temps, qui perdra peu des caractéristiques d’un logement, construit à partir d’autres matériaux de construction. En d’autres termes, la construction de maisons à l’aide de la technologie canadienne est synonyme de rapidité d’édification, de qualité éprouvée par des années, de fiabilité et de durabilité approfondies, de prix raisonnable et d’habitation écologiquement propre. Ce type de construction a depuis longtemps conquis l’Amérique du Nord et du Sud, l’Australie, l’Europe occidentale, et atteint désormais la Russie. Chaque année, le nombre de maisons construites selon la technologie canadienne augmente d’environ 10 à 15 %. De telles statistiques confirment que la construction du cadre a fait ses preuves sous nos latitudes, et que la faisabilité de sa construction est vérifiée par le temps et le rouble.

Construction d’une maison sur la technologie canadienne

La principale raison de la construction de logements par la technologie canadienne était qu’il était nécessaire de construire une maison afin qu’elle soit confortable et chaude pour y vivre à tout moment de l’année. Cette question est particulièrement importante pour les habitants des pays nordiques, car le climat dans lequel ils vivent dicte en premier lieu l’importance de créer une bonne capacité thermique, mais de telle sorte qu’il s’agissait d’une excellente alternative à la technologie de chauffage des logements. Car avec l’arrivée de la saison de chauffe, tout ce que les gens n’ont pas utilisé pour chauffer leur maison, a tout de même observé une perte de chaleur assez importante.

La motivation pour promouvoir ce type de construction était également le fait que le marché moderne d’aujourd’hui a commencé à offrir constamment aux acheteurs des matériaux de construction et de finition de technologie plus avancée, leurs caractéristiques principales sont tout à fait les mêmes et visent à préserver la chaleur à l’intérieur d’une maison en bois en cas de vents forts et de gelées.

Modèle en coupe d'une maison à ossature bois à deux étages

Maquette d’une maison à ossature de deux étages en vue en coupe

Le matériau de construction utilisé, le bois, a également joué un rôle décisif dans la généralisation de ce type de construction. Il convient de noter que dans les régions où la demande de logements économes en chaleur est très élevée, le déficit en bois n’existe pas. Il s’avère que la construction de logements à l’aide de la technologie de l’ossature permet non seulement d’obtenir une maison chaude et confortable, mais aussi de réduire considérablement le coût de sa construction.

Mais, et la technique de construction en elle-même n’est pas si compliquée, il suffit de construire l’ossature en bois du futur logement et d’en réaliser ensuite le bardage avec CIP Ou bien. Panneaux OSB.

À l’intérieur de ces panneaux se trouve un matériau isolant, ce qui permet non seulement de fournir de la chaleur à l’intérieur de la maison, mais aussi de créer un haut niveau d’isolation phonique et acoustique.

Avantages et inconvénients des maisons à ossature bois

La technologie canadienne a ses avantages et ses inconvénients. La différence et l’avantage principaux peuvent être considérés comme le fait qu’à l’intérieur de la maison, il sera possible de maintenir une température confortable sans utiliser d’équipement de chauffage supplémentaire. En hiver, il fera toujours chaud dans une telle maison, mais si vous y installez un système de chauffage, les conditions de vie peuvent être qualifiées d’idéales à 100 %.

Ainsi, les gens obtiendront des logements plutôt économiques qui ne nécessitent pas de dépenser beaucoup de ressources pour le chauffage, contrairement aux logements construits avec la technologie standard des matériaux de construction habituels.

maison à cadre

Si vous pensez que ce sont là tous les avantages d’une construction utilisant la technologie canadienne, vous vous trompez lourdement, il y a encore beaucoup d’avantages, en voici quelques-uns :

  • La construction de la maison se fait dans un délai très court.
  • Haut niveau d’insonorisation et d’isolation thermique.
  • La construction peut se faire à tout moment de l’année.
  • Coûts de main-d’œuvre insignifiants.
  • Il n’est pas nécessaire d’utiliser des machines spéciales et des équipements coûteux.
  • Vous pouvez construire une maison en bois, qui peut avoir différentes configurations et formes.
  • Les systèmes de communication peuvent être dissimulés en toute sécurité sous le bardage.
  • Les matériaux de construction qui sont aujourd’hui utilisés avec succès dans la construction de ces logements permettent de retenir la chaleur.

Toutefois, il n’existe guère de matériau de construction qui puisse être qualifié de parfait à 100 %. Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel pour comprendre que la maison en bois est plus sujette aux incendies, parfois même une petite étincelle suffit pour que la maison s’enflamme et brûle jusqu’au sol. Bien qu’il existe aujourd’hui sur le marché divers produits et imprégnations qui traitent le bois et le rendent résistant au feu, ils ne sont pas souvent utiles.

construction de maisons à ossature en bois 1

En plus de cela, l’intérieur des panneaux de lamelles, dont nous avons parlé plus haut…

Quels sont les matériaux utilisés pour construire la structure

Comme nous l’avons dit plus haut, l’ossature de la maison est faite de bois, plus précisément de poutres et de montants en bois, et elle est ensuite recouverte de panneaux. Les principaux matériaux qui sont nécessaires pour cela :

  • Les solives. Fabriqué à partir de bois sec et techniquement traité. Ils sont utilisés comme accessoires pour le cadrage. La section transversale des bois est souvent de cinquante millimètres et plus, et leur longueur dépend directement des dimensions de la maison à construire.

La principale caractéristique de cette catégorie de matériaux de construction est considérée comme étant des caractéristiques de haute résistance. Ces appuis sont tout de même des murs porteurs, qui se taillent la part du lion dans la charge de l’ensemble de la structure. Par conséquent, lorsque vous sélectionnez le bois pour les supports, vous devez choisir des espèces d’arbres dures et denses.

Le panneau vertical utilisé pour construire les murs d'une maison à ossature doit avoir une teneur en humidité d'au moins 10-15%.

La planche verticale utilisée pour ériger les murs d’une maison à ossature doit avoir une teneur en humidité d’au moins 10-15%.

  • Poutres transversales. Elles sont également soumises à une charge importante. Il est donc préférable de ne pas lésiner sur le bois et de ne choisir que du bois de qualité afin que les poutres puissent supporter le poids des ouvertures de portes, des fenêtres et des panneaux.

La construction d’une maison à ossature nécessite également des planches de plancher, des matériaux de toiture et des matériaux de revêtement.
poutres

  • Panneaux de revêtement. Il s’agit de panneaux qui sont solidement assemblés et fixés les uns aux autres. Tous les types de bois ne conviennent pas à la production des panneaux, car ces éléments doivent répondre à des exigences particulières. Il est donc très important d’utiliser uniquement des conifères pour leur production.

Les propriétés et caractéristiques propres aux conifères jouent ici un rôle énorme. Ils contiennent des résines, qui rendent le matériau résistant à l’humidité et offrent une protection fiable contre un processus aussi destructeur que la pourriture. Pour le bardage des murs, il est recommandé d’utiliser les panneaux sip, qui constituent également une solution idéale pour le bardage des toits.

Technologie du bâtiment

Nous savons donc ce qu’est la technologie de l’ossature et quels sont les matériaux de construction nécessaires à la construction d’une maison en bois, et nous allons maintenant parler plus en détail de l’endroit où commencer les travaux de construction.

Conception du site

La technologie de construction des maisons canadiennes, comme les autres, commence par la conception. La première étape consiste à faire un plan ou un dessin de la future maison. Il sera très difficile de faire face à un tel travail de manière indépendante, il est nécessaire d’avoir certaines compétences, car dans ce cas il y a un très grand nombre de nuances et de pièges, qui dépendront ensuite des caractéristiques de sécurité, de durabilité et de résistance de la maison.

projet de maison à colombage

Un tel travail devrait être effectué par un architecte professionnel, qui fournira les dessins et les calculs nécessaires, tout en tenant certainement compte de vos souhaits. En outre, le spécialiste aidera à calculer la quantité de matériaux nécessaires à la construction de la maison et le coût final. Naturellement, pour son travail, il faudra débourser une jolie somme, mais vous serez en mesure de construire une grande maison, belle et saine, dotée des caractéristiques de conception nécessaires.

Si les finances ne vous permettent pas de demander l’aide d’un spécialiste professionnel, dans ce cas, vous pouvez rechercher des projets prêts à l’emploi sur le net, ils sont nombreux. Une fois le projet prêt, vous pouvez commencer à choisir et à acheter les matériaux de construction et de finition nécessaires.

maison à cadremaison en cadre à deux étagesProjet d'une maison à ossature bois avec un grenier

Préparation du site

Le bois doit être stocké correctement. Pour protéger le bois de l’humidité et des autres précipitations atmosphériques, faites un grand abri ou attribuez une pièce spéciale. Ensuite, décidez du site de la future construction et faites-en les préparatifs.

Il convient d’éliminer toutes les choses inutiles du site, d’y créer un bon éclairage, de préparer tous les matériaux de construction nécessaires, de s’occuper de l’approvisionnement en eau. Dès que tous les travaux sont terminés, les fondations de la future habitation peuvent être érigées.

Aménagement de la fondation

Il s’agit d’une étape très importante des travaux, car la fiabilité de toute la maison dépend de la façon dont les fondations seront réalisées.

Une maison en bois n’a pas beaucoup de poids, vous pouvez donc vous contenter d’une fondation légère. Le plus souvent, on utilise le type à bandes ou à colonnes, mais aussi des fondations à pieux et vis sans fin qui ont fait leurs preuves.

Il est très important d’assurer une bonne étanchéité et une bonne isolation des fondations. Cela aura une incidence directe sur sa durée de vie.

Nous allons considérer ci-dessous la construction de la fondation de type colonnaire, pour l’érection de laquelle les étapes de travail suivantes sont réalisées.

Travail préparatoire

Il est nécessaire de faire des calculs, tout en tenant compte du nombre d’étages qu’il y aura, de la profondeur à laquelle le sol est gelé, du type de sol sur le site de construction. Procédez ensuite à la préparation de la zone pour la construction. Tout d’abord, enlevez la couche supérieure du sol.

Après cela, le marquage est effectué. Il est très important de pouvoir marquer correctement les emplacements pour l’installation des poteaux. Les caractéristiques de résistance de la fondation dépendent directement de la distance entre les poteaux, et il est préférable que la distance entre eux soit de 80 à 100 cm.

Marquage de la fondation

Marquage de la fondation

Lors du marquage, faites très attention aux zones qui seront les plus soumises aux charges.


forage de puits

Aux endroits qui ont été marqués, un trou doit être fait. Leur diamètre doit être d’environ trente centimètres et leur profondeur d’au moins quatre-vingt-dix centimètres. La meilleure façon d’effectuer ce travail est d’utiliser une perceuse manuelle TISE. Cette technologie de construction de piliers en béton a fait ses preuves, même dans des conditions géologiques difficiles.

Lorsque vous immergez les supports, il est très important de tenir compte du niveau de gel du sol et de les placer 40 à 45 centimètres en dessous.

Installation de tuyaux

Vous devez d’abord acheter des tuyaux en amiante et les installer dans les trous préparés. La partie extérieure du tuyau est recouverte de terre, puis bien compactée.

On remplit ensuite un tiers du tuyau avec du mortier de béton, puis on y enfonce des barres d’armature pour qu’elles agissent à partir d’un mortier de centimètres sur vingt – vingt-cinq, puis on remplit le tout jusqu’au bout.

Cerclage

À ce stade, le cerclage inférieur est installé. Dès que le mélange de béton a séché, un feutre de toiture doit être placé sur les poteaux pour assurer l’étanchéité. Il suffit d’en mettre une couche. Ensuite, les planches sont placées sur les supports déjà installés, elles sont fixées entre elles par la méthode des rainures et languettes.

La fondation colonnaire

Afin de s’assurer que les planches posées sont solidement fixées à la base de la fondation, on utilise des fixations telles que des boulons d’ancrage. Chacun de ces éléments doit certainement être bien fixé avec des vis. C’est tout, la base pour la construction de la maison est prête.

Comment faire un plancher

  1. Pour réaliser un plancher dans la maison, on commence par installer les solives. À tous les endroits où les solives seront placées, des rainures spéciales devront être pratiquées dans la plinthe.
  2. Après cela, il faudra placer correctement les solives à leur place, nous devrions avoir une caisse pour la pose ultérieure des fondations. Vous devez maintenant déterminer la taille des planches ou des poutres qui conviennent le mieux. Dans l’idéal, il s’agira des dimensions suivantes : 150 par 50 millimètres ou 100 par 50 millimètres.

Bien sûr, il est possible d’utiliser des produits ayant d’autres dimensions, ici tout dépendra du degré de charge et des caractéristiques de fonctionnement des pièces. Pour fixer les solives, vous pouvez utiliser des « sabots » métalliques, des coins, des chevilles, des clous, des vis autotaraudeuses et d’autres éléments de fixation.

Important : pour éviter que la structure en bois ne pourrisse, il convient de la traiter avec des agents spéciaux avant de l’installer, ce qui prolongera sa durée de vie.

Lorsque le support est prêt, vous pouvez commencer à poser le contreplaqué ou les panneaux CIP. L’épaisseur du contreplaqué ne doit pas être inférieure à 20 mm. Pour éviter que le plancher ne grince, le contreplaqué doit être posé solidement, puis être vissé à chaque poteau posé.

Pour rendre le sol chaud (c’est très important en hiver), vous pouvez utiliser des panneaux CIP, ils ont une isolation à base de polystyrène à l’intérieur.

L’installation des panneaux se fait comme suit

    1. Les panneaux sont placés sur les poutres posées. Les rainures sur leur périmètre permettent une installation rapide et facile des panneaux et la méthode de fixation par languette et rainure est utile à cet effet.
panneaux d'emboîtement pour une maison à ossature

Schéma d’installation des panneaux CIP

    1. L’étape suivante consiste à recouvrir la surface des planches d’un mastic bitumineux à l’extérieur, il est pré-fondu.
    2. Ensuite, on procède à la pose des planches sur le périmètre de l’ensemble de la maison en bois. Pour relier une planche à une autre, on utilise une barre, ce sera une pointe si particulière. Avant de connecter les planches CIP les unes aux autres, il est nécessaire de remplir leurs rainures. D’un côté et de l’autre des joints sont fixés avec des vis auto taraudeuses. Afin d’éviter la formation de joints « ponts froids » Il est conseillé de traiter les rainures avec de la mousse de montage avant de les connecter.

panneaux d'étanchéité

  1. Sur le périmètre des extrémités des panneaux posés, il faudra fermer la poutre de liaison, elle assurera une meilleure rigidité de la structure créée. On procède de la manière suivante : on prend la mousse et on la souffle dans les vides, puis on y enfonce une planche de la largeur requise. Le panneau peut être fixé avec des vis auto taraudeuses.

Construire les murs d’une maison à ossature

Avant de monter les murs, vous devez inspecter soigneusement la base, elle doit être parfaitement plate. S’il y a des irrégularités sur la base, cela aura un impact négatif sur la construction de la maison dans son ensemble, un gauchissement peut se produire.

Lorsque vous construisez une maison en utilisant la technologie canadienne, il est préférable d’utiliser des panneaux CIP pour l’érection des murs. Leur installation n’est pas très compliquée et ne demande pas beaucoup de temps, et la maison terminée sera chaude.

  1. Il faut donc d’abord effectuer le cerclage du fond, il sera ensuite installé les panneaux sip. Vous devez effectuer le cerclage en totale conformité avec les plans de la future maison. Fixation de planches de cerclage dans toute la maison et autour du périmètre, de manière à ce qu’elles soient parfaitement conformes aux structures existantes des murs. Il est très important que la largeur des planches permette au panneau de s’y glisser librement, car la construction des murs est réalisée en « languette et rainure ».
  2. Il faudra maintenant fixer solidement le cerclage à la fondation, pour cela il est recommandé d’utiliser des vis auto-taraudeuses, mais pour le placer correctement on utilise généralement un gabarit, réalisé à partir d’une chute de panneau CIP. Pour assurer un niveau de sécurité plus élevé, il est nécessaire de faire un petit trou dans la base jusqu’à la fondation et de tout fixer. Des boulons d’ancrage sont utilisés pour la fixation.
  3. Les spécialistes conseillent de placer les murs en commençant par les coins de la maison. Il est nécessaire d’installer le premier panneau CIP et de le fixer à la poutre avec des vis auto-taraudeuses et de la mousse. Faites mousser les joints et montez le panneau suivant de manière à ce qu’il y ait un coin de la maison. Au coin du panneau de la puce, les vis sont reliées entre elles par une longueur de deux cent vingt millimètres. Ensuite, en suivant les dessins, construisez la structure de la même manière que le plancher de la maison a été disposé précédemment.

Une pièce de bois est utilisée pour fixer les planches l’une à l’autre, ce sera le taquet. La languette est insérée dans la rainure de la planche. Dès que le cadre est réalisé, il est nécessaire de faire mousser les rainures des panneaux puis d’y insérer soigneusement la planche de cerclage des panneaux. L’étape suivante est la création de la dalle. De simples planches peuvent être utilisées pour cela.

Si vous envisagez de construire une habitation en bois sur deux étages, après avoir posé la dalle, la construction des murs s’effectue de la même manière que celle des murs du premier étage.

Montage du toit

Il existe de nombreux types de toits (croupe, voûte, tambourin, croupe, etc.), mais le plus souvent, dans la construction de maisons, on utilise un toit à deux pans. Ce type de toit est assez rapide et facile à mettre en place.

  1. Tout d’abord, un mauerlat est monté sur la dalle, puis le système de chevrons y sera fixé. Pour les chevrons, on utilise généralement des planches d’une largeur de 100 mm et d’une épaisseur de 50 mm.
  2. Les chevrons sont assemblés selon un angle de 45 à 50 degrés. Ils peuvent être construits sur place ou directement sur le toit. Les chevrons sont reliés entre eux par le haut à l’aide de clous conventionnels (assemblage en bout). Pour assurer une meilleure rigidité, il est nécessaire de retirer 700 mm de la connexion supérieure et de clouer le madrier, le résultat sera des chevrons semblables à la lettre « A ». Placez les extrémités inférieures des chevrons sur le mauerlat et fixez-les solidement. Il est obligatoire de faire une sortie d’environ 250 – 300 mm.
  3. Les chevrons les plus extérieurs sont montés en premier, ils sont placés à l’arrière et à l’avant de la maison. Le milieu des chevrons doit être équipé de pannes et de contreventements pour assurer une meilleure fixation et rigidité. Ensuite, les chevrons sont installés au milieu du bâtiment et la planche de faîtage est clouée par-dessus. Maintenant, il faut installer le reste des chevrons. Pour le bardage des pignons, vous pouvez utiliser des panneaux CIP.
  4. Ensuite, la caisse est exécutée. Pour sa création, il faudra des planches d’une largeur de 100 millimètres, d’une épaisseur de 25 millimètres. Les planches sont fixées aux chevrons, avec un pas maintenu de 50 millimètres. Utilisez des clous ordinaires pour la fixation.
Schéma de la gaine

Diagramme de la caisse

Dès que le revêtement est prêt, le feutre de toiture est posé dessus, il peut être placé en une ou plusieurs couches, il assurera l’étanchéité. Elle doit être posée verticalement, avec un chevauchement d’environ 100-130 mm. Pour fixer le feutre de toiture à la caisse, vous devez utiliser de petits clous ou une agrafeuse. C’est tout, il reste maintenant à choisir et à poser le matériau de couverture.

Une maison à ossature construite avec la technologie canadienne

Une maison à charpente construite avec la technologie canadienne

Comme vous pouvez le constater vous-même, la construction de maisons à ossature, en utilisant la technologie canadienne, est une tâche réalisable même pour ceux qui ne sont pas très forts dans la terminologie et la pratique de leur construction. Cependant, la construction d’une maison ne s’arrête pas à la construction de la charpente.

Une énorme liste de travaux, sur le mobilier intérieur et extérieur, est encore à venir. L’installation des fenêtres, des portes, l’alimentation des communications de la maison, la finition des façades ne sont qu’une courte liste de choses qui doivent encore être faites. La consolation pour vous devrait être le fait que le gros du travail est déjà fait. La maison construite selon la technologie canadienne vous plaira, à vous et à votre famille, pendant de nombreuses années.

Avis des propriétaires

Comme la technologie canadienne de construction de maisons à ossature est arrivée en Russie relativement récemment, à ce jour, les personnes qui laissent leur avis sur l’efficacité de ce type de construction, pas tellement. Toutefois, si l’on effectue une bonne recherche sur Internet, on peut encore trouver quelques dizaines de critiques sur ce sujet. En voici quelques-unes :

  1. Artyom : La chaleur tient très bien, il n’y a pas de champignons sur le toit, l’isolation phonique entre les pièces laisse beaucoup à désirer. Nous vivons toute l’année, la maison est très satisfaite, bien qu’elle ait été construite comme une datcha pour un séjour saisonnier.
  2. Nono87 : Après 3 ans de fonctionnement, je peux affirmer en toute confiance que la maison a répondu à toutes les attentes sans exception. Le seul inconvénient est que la structure ne respire pas bien, le problème peut être résolu avec la ventilation.
  3. Gennady : Malgré le fait que je n’ai aucune formation en construction, j’ai construit de mes propres mains une maison à ossature en utilisant la technologie canadienne. Après avoir pris connaissance d’une dizaine de projets différents, j’ai opté pour une version à un étage avec un plancher mansardé, ce que je ne regrette pas du tout. La maison a été érigée en 6 mois, et il a fallu 4 mois supplémentaires pour la terminer. Isolation thermique en hauteur (utilisation d’une isolation allemande à base de laine de basalte). En bref, très satisfait.
  4. Miroslava : Au départ, mon mari était contre la construction d’une maison à ossature, mais il a fini par céder à mes supplications. Le résultat est une vie confortable depuis 6 ans maintenant. Nous utilisons les fonds économisés pour aller à la mer chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *