Comment couler une fondation sur pilotis soi-même : description pas à pas de toutes les étapes du travail

Empiler et cheviller les fondations de vos propres mainsLa fondation sur pieux et colonnes est une structure suffisamment solide et durable, idéale pour la construction de bâtiments résidentiels sur des sols ordinaires ou instables. En créant une structure monolithique, cette technologie combine tous les avantages des pieux, des poteaux et des piliers. fondation en bandes. En outre, il n’est pas difficile de construire une fondation de pieux et de poutres de ses propres mains. Nous allons essayer de comprendre ce qui est nécessaire pour cela, et quelles sont les subtilités de l’installation que vous devez connaître.

Qu’est-ce qu’une fondation à joints de pieux

La technologie des fondations par pieux et poutres a été inventée en Finlande, où il y a toujours eu des problèmes de sol et où les maisons sont en bois (ce qui signifie qu’elles sont assez légères).

Important. Une telle fondation est plus adaptée à la construction de maisons légères de faible hauteur (par exemple, des maisons à ossature). Elle fonctionnera également pour un bâtiment en briques ; l’essentiel est de faire des calculs corrects sur la répartition de la charge sur les fondations.

La fondation sur pieux et poutres combine tous les avantages de ses prédécesseurs : la charge est répartie uniformément sur la poutre, et les pieux ancrent solidement la fondation, la protégeant ainsi de la destruction lorsque le sol se soulève ou passe près de la surface des eaux souterraines.

Illustration schématique d'une fondation à toit de pieux

Illustration schématique d’une fondation sur pieux

Conception des fondations

  1. Les pieux servent de base à l’ensemble de la structure. Ils sont enfoncés à une profondeur inférieure au niveau de gel (individuel pour chaque région) et prennent la totalité de la charge principale.
  2. Les bords des pieux situés au-dessus du niveau du sol sont attachés avec une sangle de toit. Elle ne diffère pas en apparence de la fondation classique en bande : le béton armé est placé sous tous les murs porteurs et assume la charge principale. Le résultat final est une fondation monolithique qui ancre solidement la structure.
Intéressant à savoir ! Si l’on compare le type de fondation sur le toit à ses prédécesseurs, il l’emporte nettement. Le type ruban nécessite plus de frais financiers et n’a pas la même stabilité, et le type pieu perd en termes de répartition de la charge sur la fondation.
Types de fondations (de gauche à droite) : fondation à 1 volet, fondation à 2 volets, fondation à 3 volets.

Types de fondations (de gauche à droite) : 1 clou, 2 clous, 3 clous

Pour l’installation, il est nécessaire de faire réaliser des dessins et des schémas par un professionnel, et pour la précision sur le terrain, un marquage préalable est effectué.

Pour résister aux mouvements du sol, il est nécessaire de réaliser des fondations peu profondes. Pour cela, on utilise des piles de tuyaux en amiante, dans lesquelles on place des armatures et on coule du béton. Nous examinerons ci-dessous en détail les instructions pas à pas de cet exemple.

La tâche principale de la toiture est de répartir uniformément la charge de toute la maison sur le sol.

Le but principal du gril est de répartir uniformément la charge de toute la maison sur le sol.

Avantages et inconvénients des fondations sur pieux et poutres

Toute construction a ses avantages et ses inconvénients, les fondations sur pilotis ne font pas exception. Parlons-en plus en détail.

Les points forts d’une telle fondation sont les suivants :

  • Vous n’avez pas besoin de faire appel à des constructeurs et à des équipements spéciaux pour l’installation, vous pouvez le faire de vos propres mains.
  • La pose de la base ne prend pas beaucoup de temps.
  • C’est une petite dépense financière.
  • Il s’agit d’une fondation universelle pour différents types de sol. Il peut également être réalisé sur des terrains difficiles.
  • La fondation est très fiable, elle n’est pas détruite par les mouvements saisonniers et le soulèvement du sol par le gel.

Par rapport à une fondation classique en bandes, les économies réalisées lors de la construction d’une fondation en pieux et tuiles sont en moyenne de 45 à 50 %.

Inconvénients de la conception :

  • Le sous-sol et la cave sont exclus si l’on choisit une fondation sur pieux et poutres.
  • Les sols du rez-de-chaussée nécessitent une isolation supplémentaire.
  • La masse finale du bâtiment sous une telle fondation est limitée.
Montants en bois sur pieux en béton

Toit en bois sur pieux en béton

Portée de la fondation sur pieux

Les fondations sur pieux et poutres dans la construction sont généralement utilisées pour la construction de structures légères à un ou deux étages, dans des conditions de sol « instable » (poreux, marécageux, argileux). Il est souvent utilisé dans la construction de charpentes.

Une telle solution sera également utile lors de l’installation de structures sur un site à la topographie irrégulière : par exemple, une construction sur une colline.

Si toutes les exigences sont respectées lors de l’installation, le type de fondation sur le toit durera des décennies.

Dispositifs de fondation avec grillage : 1 - feutre de toiture, 2, 8 - cerclage de fond, 3 - boulon d'ancrage, 4 - profondeur d'immersion de l'ancrage 100 mm, 5, 9 - grillage, 6, 10 - poteau, 7 - tire-fond.

Installation de la fondation avec un grillage : 1 – feutre de toiture, 2, 8 – cerclage du fond, 3 – boulon d’ancrage, 4 – profondeur d’immersion de l’ancrage 100 mm, 5, 9 – grillage, 6, 10 – poteau, 7 – tire-fond.

Calcul de la fondation sur pieux et joints

Le calcul d’une fondation sur pieux avec un toit implique de calculer la profondeur des pieux à enfoncer. Il est recommandé de le confier à un professionnel. Une erreur peut entraîner une défaillance prématurée de l’ensemble de la structure.

En général, elle nécessite une analyse complète : étude des caractéristiques du sol, prise en compte des charges de vent et de neige, des caractéristiques climatiques de la région et de la masse de tous les matériaux de construction.

Le calcul correct des fondations est la clé de la qualité et de la réussite de la construction d'une maison.

Le calcul correct des fondations est la clé de la qualité et de la réussite de la construction d’une maison.

Examinons l’algorithme des actions

  1. Tout d’abord, nous calculons la masse totale de tous les matériaux de construction à utiliser.
  2. On détermine ensuite la charge utile sur la fondation.
  3. Ensuite, la charge de neige est calculée, puis la charge totale sur la fondation est calculée.
  4. L’étape finale consiste à calculer la charge totale sur la fondation.
  5. Le résultat des calculs précédents est multiplié par un facteur.

Comme la terre a tendance à se déplacer, à être minée par les eaux souterraines et à gonfler lorsqu’elle est gelée, il est souhaitable d’effectuer une évaluation qualitative du sol. Cette étude joue un rôle important dans la construction de tout type de fondation.

Il est conseillé de confier l'étude géologique du sol à des professionnels, car elle nécessite un certain équipement et des compétences.

Il est conseillé de confier l’étude géologique du sol à des professionnels, car elle nécessite certains équipements et compétences

Fondations par pieux et poutres de leurs propres mains

L’érection d’une telle fondation ne nécessite pas de compétences ni d’expérience particulières, de sorte que les personnes souhaitant construire une maison peuvent se charger de cette tâche elles-mêmes. Considérez les instructions étape par étape pour installer la fondation sur pieux de vos propres mains.

Nettoyage et marquage de la zone

La préparation du site est l’une des étapes les plus importantes de la construction, dont la qualité déterminera le confort des travaux ultérieurs. La première chose à faire est d’enlever tous les débris et plantes inutiles.

Important ! Les arbres et arbustes doivent être arrachés avec la racine, sinon ils repoussent et posent des problèmes lors de l’exploitation du logement.

Préparation d'un terrain pour la construction d'une maison d'habitation à l'aide d'un petit bulldozer et d'une pelle mécanique.

Préparation d’un terrain pour la construction d’une maison d’habitation à l’aide d’un petit bulldozer et d’une pelle mécanique.

Si le site doit être aménagé, toutes les mauvaises herbes doivent être soigneusement éliminées. S’il est prévu de planter une pelouse ou un lit, la couche supérieure du sol (4-5 cm) est enlevée.

C’est également à ce stade que le marquage du site est effectué. Elle est nécessaire pour une exécution plus précise des travaux d’installation (coulage à niveau du pieu et installation des pieux à un endroit prédéterminé).

Marquage de l'emplacement de la fondation

Marquage de l’emplacement de la fondation

Pour effectuer un marquage correct, il faut transférer le dessin du dessin littéralement au sol. Il est important que toutes les dimensions soient exactement celles spécifiées dans les dessins.

Vous aurez besoin des matériaux suivants pour le travail :

  • un niveleur ;
  • marteau ;
  • un mètre à ruban ;
  • corde (ligne de pêche) ;
  • des chevilles.

Les emplacements des pieux sont marqués séparément. Ils sont répartis sur la zone dans un certain ordre de sorte qu’un certain niveau de charge (de 800 à 1600 kg) est appliqué à chaque support.

Schéma de marquage de la zone de construction des fondations : 1 - cheville de base, 2 - rapprochement des diagonales, 3 - fil à plomb, 4 - niveau

Schéma de marquage du site pour la construction de la fondation : 1 – cheville de base, 2 – réconciliation des diagonales, 3 – fil à plomb, 4 – niveau.

Important ! Des supports doivent être installés à chaque angle de la future structure, ainsi qu’aux endroits où passeront des murs porteurs ou des cloisons.

Forage d’un trou pour les pieux

Ensuite, les travaux d’excavation sont effectués. Les trous pour les pieux et les tranchées pour les bandes de fondation sont creusés. Les parois et le fond de ces tranchées sont soigneusement compactés, et un coussin de sable et de pierre concassée est nécessairement rempli.

Parfois, le fanon est réalisé à une certaine distance du sol, il n’est alors pas nécessaire de creuser des tranchées, mais cela complique quelque peu le processus de coulage du fanon.

Les puits pour les pieux sont forés avec une foreuse de jardin ou une foreuse manuelle. Il est également possible d’utiliser une grue de forage, mais il faut tenir compte du fait que cela augmentera le coût de construction estimé d’environ 10 %.

Si le forage du poteau doit être effectué à l'aide de machines, l'accès des machines au site doit être libre.

Si le forage des trous pour les poteaux est effectué à l’aide de machines, il convient de veiller à ce que l’accès des machines au site soit libre.

La profondeur de chaque trou est supérieure de 50 cm au niveau de gel du sol. Le diamètre de chaque trou doit être légèrement supérieur à 1/3 de la largeur de la bande de fondation. Les 30 premiers centimètres doivent être recouverts de sable et bien compactés. Cela permettra de protéger les parties métalliques de l’humidité du sol.

Important ! L’espacement des pieux ne doit pas dépasser 3000 mm. Plus le diamètre du poteau est petit, plus l’espacement minimal admissible entre les pieux est réduit.

Illustration schématique de la partie souterraine de la fondation

Représentation schématique de la partie souterraine de la fondation

Installation de pieux de fondation

Formez maintenant le « champ de pieux », c’est-à-dire installez les pieux à leur place. Pour les structures simples, ils peuvent être répartis uniformément en rangées autour du périmètre.

Parfois, les pieux sont installés en quinconce. Cette disposition des pieux est souvent utilisée pour l’installation de clôtures.

Pendant la phase de conception du champ de pieux, ces détails doivent être gardés à l’esprit :

  1. Le choix des pieux dépend du type de sol ;
  2. La proximité de la surface de l’eau souterraine ;
  3. Le diamètre et la longueur des pieux dépendent du poids final de la structure (plus la maison est grande, plus les pieux doivent être puissants et donc grands). Cela dépend également du type d’excavation.
  4. Il est obligatoire de calculer la capacité de charge des pieux.

Nous procédons directement à l’installation des pieux. Un coffrage est réalisé pour eux, une armature, puis les trous sont coulés avec un mélange de béton. Il est recommandé de ne commencer à couler le béton qu’après avoir effectué tous les travaux d’excavation.

Le matériau des pieux est généralement constitué de tubes métalliques ou en amiante-ciment de grande section.

Le matériau des pieux est généralement constitué de tubes métalliques ou en amiante-ciment de grande section.

Il est possible d’utiliser des pieux hélicoïdaux, pour l’installation desquels aucun travail d’excavation n’est nécessaire. L’installation des pieux dans le sol se fait en plusieurs étapes :

  1. Faites un trou de 10 à 15 cm de profondeur à l’endroit marqué à l’avance pour les piles.
  2. On met la vis de la pile et on commence à la visser. Cela nécessitera 3-4 personnes.
  3. Lorsque vous vissez, assurez-vous que le pieu est de niveau dans le sol à l’aide d’un niveau à bulle.

Si vous achetez des supports en béton préfabriqués, vous devrez utiliser des machines spéciales, ces pieux étant enfoncés dans le sol.


Pour chaque support, il est obligatoire de réaliser un « talon » sur lequel il reposera solidement. Pour ce faire, on verse du sable dans le trou, on place le pieu lui-même dans le trou et on le remplit de béton (environ 40 cm). Le support est ensuite soulevé (de 30 cm) afin que le béton s’étale sous lui et crée un coussin de soutien.

Technologie de coulée pour les pieux forés

Technologie de coulée pour les pieux forés

Coffrage pour les fondations

Avant la mise en place du coffrage, il est nécessaire de réaliser un coussin au fond de la tranchée. Pour ce faire, on place 10 à 15 cm de sable sur le fond, on verse de l’eau et on compacte soigneusement. Les gravats sont versés sur le sable.

Le coffrage peut être acheté dans un magasin ou fabriqué vous-même à partir de planches ordinaires, de panneaux d’aggloméré. Pour pouvoir réutiliser le matériel de coffrage, il faut l’emballer dans un film de polyéthylène.

  1. Au départ, le long du périmètre de la future zone de croissance, tous les mètres, nous plantons des piquets, sur lesquels nous montons les planches de coffrage de manière à ce que les piquets-supports soient du côté extérieur.
  2. Pour éviter que les planches ne se fendent, un support supplémentaire est cloué en haut et en bas. Une attention particulière doit être accordée aux éléments de coffrage situés dans les coins inférieurs.
Coffrage de la fondation sur pieux de vos propres mains

Coffrage pour fondation sur pilotis de vos propres mains

Important ! La hauteur du coffrage doit être supérieure de 10 à 15 cm à la hauteur prévue des montants.

Renforcer les pieux et la digue

Le renforcement est une étape obligatoire de la construction des fondations, qui permet de consolider l’ensemble de la structure. À cette fin, après avoir préparé le coffrage, une grille tridimensionnelle est assemblée à l’intérieur de celui-ci à partir de tiges métalliques.

Les barres sont posées dans plusieurs directions, et aux points d’intersection, elles sont attachées avec un solide fil d’acier.

Renforcer une fondation sur pieux

Renforcement d’une fondation sur pieux-joints

Les pieux, eux aussi, sont nécessairement renforcés. Pour ce faire, trois tiges sont prises et jointes en forme de triangle, puis mises en place.

Les barres doivent dépasser de 20 cm au-dessus de la pile. Parfois, un cercle complet est assemblé à partir des tiges pour renforcer la structure.

Pieux de fondation en barres d'armature

Pieux de fondation en barres d’armature

Couler du mortier.

Lors du coulage du béton, il y a quelques subtilités à garder à l’esprit :

  • La densité du mortier fini doit être moyenne.
  • Toutes les barres d’armature doivent être connectées avant le coulage du béton.

Il est recommandé de réaliser tous les travaux de bétonnage en même temps, en un temps réduit.

Une certaine pression est créée lors du coulage du béton, de sorte que tous les éléments de coffrage doivent être solides, étanches et résistants aux charges.

Lors du coulage du béton, une certaine pression est créée, de sorte que tous les éléments de coffrage doivent être solides, étanches et résistants aux contraintes.

Procédure

  1. Tout d’abord, tous les pieux de soutien sont coulés avec un mélange de béton. Ils sont laissés pendant 1 à 2 jours pour permettre à la structure de sécher un peu et de devenir plus solide.
  2. Ensuite, la bande elle-même est coulée. Pour ce faire, il est recommandé d’utiliser plusieurs bétonnières et de verser le mélange simultanément en plusieurs points.
  3. Nous laissons le fond de teint sécher pendant une semaine. Si nécessaire, la surface de la fondation est nivelée.

Important ! Il est interdit de procéder au coulage du béton par temps pluvieux ou nuageux, cela réduirait la résistance de l’ensemble de la structure.

Verser du mortier à partir d'une bétonnière

Verser du mortier à partir d’une bétonnière

Isolation étanche

L’isolation et l’imperméabilisation des fondations permettent de protéger les fondations elles-mêmes de l’humidité, ainsi que les matériaux de base de la maison.

Les pieux en métal et en amiante doivent également être recouverts d’une étanchéité, car leur résistance diminue avec le temps en raison de la corrosion. Le même matériau peut être utilisé à cette fin que pour l’imperméabilisation de la bande de fondation.

Les subtilités de l’imperméabilisation :

Pour protéger les pieux, le feutre de toiture est enroulé et placé dans le trou de forage. Dans la tranchée de ruban, les parois et le fond sont entièrement recouverts de ce matériau. Pour plus de fiabilité, le feutre de toiture peut être recouvert de résine chaude.

La fondation sur pieux et tuiles permet d’isoler les murs latéraux de la fondation, qui font office de sous-sol. On utilise à cet effet de la mousse plastique ou de la mousse de polystyrène, du bitume, etc.

Imperméabilisation de la partie supérieure de la fondation

Imperméabilisation des fondations supérieures

Pour protéger les fondations de l’humidité et des moisissures, il est également important de prendre soin des trous de ventilation (évents). Ils sont fabriqués avec de petites sections de tuyaux en plastique.

Il est posé à un certain niveau de la bande pendant le coulage du béton, le contour du tuyau est recouvert de sable afin qu’il puisse être facilement retiré. Lorsque la fondation est complètement sèche, le tuyau est retiré.

Les évents assurent une ventilation correcte et uniforme de l'ensemble de la fondation.

Les bouches d’aération assurent une ventilation correcte et uniforme de l’ensemble de la fondation.

Vous savez maintenant comment réaliser une fondation de pieux et de poutres de vos propres mains, en utilisant les connaissances acquises en étudiant cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *