Culture du poivron en pleine terre, en serre : particularités de la plantation, soins, maladies et ravageurs.

Culture des poivrons en serre et en pleine terreOriginaire d’Amérique centrale, le piment (en latin : Capsicum annuum) appartient à la famille des Solanaceae et est une plante herbacée annuelle. Les variétés douces de cette plante sont plus souvent utilisées pour la culture sous nos latitudes. Compte tenu de leur caractère thermophile, il est nécessaire de respecter les méthodes agro-techniques de culture recommandées. Essayons de comprendre toutes les nuances, de savoir où et comment cultiver les poivrons, quelle variété est la meilleure pour la France, comment planter les poivrons et en prendre soin.

Types de variétés de poivrons cultivés en France

Sélectionnez les variétés de poivrons en tenant compte des conditions climatiques et de l’objectif de la culture du légume – sous forme fraîche, pour la mise en conserve, pour la préparation de divers plats.

Régions du nord de la France

Dans les conditions des régions nordiques où le climat est instable et caractérisé par de fortes variations de température, il faut choisir des variétés précoces :

Photo Nom de la variété
avaler du poivre Avalez – Un poivron rouge vif, en forme de cône.
Des poivrons blancs comme neige. Blanche-Neige – Désigne les variétés de poivrons à maturité précoce qui ont une coloration blanc-verdâtre.
Poivre Madonna F1. Madonna F1 – Un poivron délicat de couleur crème dont les fruits sont savoureux, juteux et parfumés. Convient à la culture dans les climats tempérés, dans des lits bien ensoleillés.
Poivre nain Midget – Une variété de poivron à croissance lente et à maturité très précoce. Les fruits sont en forme de cône, de couleur jaune clair brillant, à paroi épaisse de 6-7 mm.
Poivrons de Winnie l'ourson Winnie l’ourson – Une variété de poivron mi-précoce avec des fruits très doux et juteux, de couleur rouge vif et jaune-vert. Sans prétention, idéal pour la culture tant en serre qu’en pleine terre.

Partie centrale de la France

Les variétés de poivrons à maturation moyenne mûrissent bien dans les régions de France centrale également. Pour obtenir une récolte riche, il est conseillé de prévoir un film de couverture ou de placer les plantes dans une serre après la plantation. Les variétés de poivrons les plus populaires, qui ont fait leurs preuves dans cette région, sont les suivantes :

photo Nom de la variété
Poivre Maria F1 Maria F1 – Un poivron doux de couleur rouge vif qui a une forme tétraédrique germée. Il pousse magnifiquement dans toutes les régions de France.
Piment de la tendresse Tendresse – Un poivre parfumé et délicieux qui porte bien son nom. Lorsqu’il est mûr, il a une riche couleur écarlate.
poivre d'arsenal Arsenal – Une culture maraîchère à maturité moyenne dont les fruits mûrs ont une chair dense et juteuse. Il est résistant aux maladies et aux parasites.
Poivre doré Tamara Tamara d’or – Variété de poivre dont les fruits sont de grande taille et dont la surface est lisse et moyennement striée. Le temps de maturation du fruit est de 3.5 à 4 mois. Riche en grandes quantités de vitamine C. Excellent pour la consommation fraîche.

Quel type de poivrons convient le mieux au sud de la France?

Des espèces de poivrons à maturation tardive peuvent être recommandées pour les territoires du sud. Elles restent longtemps sur les branches, enrichissant l’alimentation en produits vitaminés. Les variétés suivantes sont demandées :

photo Nom de la variété
Poivre d'Hercule Hercule – Un poivron rouge doux qui a un rendement important. La hauteur des fruits de cette variété peut atteindre 120 mm.
Photo d'un poivron jaune Cloche jaune – Un poivron jaune doux d’excellente saveur qui satisfera les gourmets les plus raffinés. Idéal pour la culture en extérieur et en intérieur. La taille des fruits est de 10-120 mm.
Poivre de l'éléphant jaune Éléphant jaune – Une variété de poivron à croissance moyenne avec de gros fruits légèrement allongés. Bons rendements (5-8 kg/m²). La période de maturation est de 4 mois.

Caractéristiques gustatives des différents types de poivrons

  1. Si le goût des poivrons lorsqu’ils sont consommés frais vous intéresse, les variétés suivantes sont considérées comme les plus douces : Ivanhoé, abricot préféré, croque-mitaine, Le miracle californien, gladiateur, lumina, La langue de Marinkin.
  2. En sélectionnant les variétés qui sont excellentes pour conserver leur jutosité et leur fermeté lors de la mise en conserve, les variétés suivantes sont recherchées : adepte, Bogdan, idéal, Marchand, Yermak, ambre.

La diversité des variétés de poivrons vous permet de choisir les options les plus appropriées pour votre propre parcelle et d’enrichir votre alimentation avec d’excellents produits vitaminés.

Plantation de poivrons dans les semis

Le moment optimal pour semer les graines afin de produire des plantules dépend de la méthode de culture de cette plante.

  1. Pour les conditions de terrain ouvert. – commencer les semis dans la deuxième décade de février, en choisissant des variétés à maturation précoce.
  2. Pour la serre ou la serre conventionnelle. – Le calendrier coïncide avec la première moitié du mois de mars.

variétés de poivrons

Comment planter correctement les poivrons dans le sol

  1. Conseils pour la culture des poivronsPour désinfecter, préparez une solution rose faible de manganèse, dans laquelle la graine est maintenue pendant 30 minutes, puis rincez à l’eau.
  2. Pour effectuer le pré-abattage, dissoudre dans un litre d’eau du sel fin – 2 cuillères à soupe. Saupoudrer les graines. Après 10 minutes, retirez et jetez les spécimens flottants.
  3. Rincées à l’eau claire, les graines sont trempées dans de l’eau chauffée à 50 degrés pendant cinq heures. Un agent d’enracinement peut être ajouté pour stimuler la formation de racines.
  4. Les graines sont ensuite placées entre deux couches de toile de lin, qui sont constamment humidifiées. Laisser pendant environ trois jours à 20-25 degrés, en attendant la germination. Cette mesure permettra d’identifier les graines de mauvaise qualité restantes et d’obtenir une germination à cent pour cent.
  5. Le mélange de terre est acheté sous forme prête à l’emploi. Vous pouvez mélanger vous-même la terre à gazon avec du sable et de la tourbe broyée, en tenant compte de la proportion de 1:1:2.
  6. Remplir la boîte à semis. Les jardiniers expérimentés recommandent de semer les poivrons (2 morceaux) dans des godets séparés, ce qui vous permettra d’éviter de les cueillir en traumatisant le système racinaire non endurci. Les graines sont semées à une profondeur de 5 mm.
  7. Recouvrez les conteneurs après le semis d’un film transparent et assurez un bon éclairage, en prévoyant l’installation de lampes supplémentaires. Le sol doit être arrosé au fur et à mesure qu’il sèche et les cultures doivent être aérées quotidiennement. Le film doit être retiré après la levée des semis.
Planter des poivrons dans le sol

Planter des poivrons dans le sol

Nourrir les semis de poivrons

  • Les semis nécessitent une fertilisation, effectuée en deux étapes. Vous devez dissoudre dans 20 litres d’eau décantée du superphosphate – 50 g, du sulfate de potassium – 30 g et du nitrate d’ammonium – 20 g. Le complexe minéral liquide prêt à l’emploi convient.
  • La première application d’engrais est effectuée dans la phase de formation de deux feuilles. Si vous cultivez dans une boîte, synchronisez la procédure avec la période qui suit la cueillette. La deuxième fécondation est effectuée après 10 jours. Le sol est pulvérisé avec la solution nutritive préparée, en prenant soin d’éviter tout contact avec les jeunes feuilles.
  • Un demi-mois avant la plantation prévue, l’une des plantules les plus fortes est laissée dans les godets, et la seconde est coupée sous la racine. Les semis sont sortis sur le balcon ou la véranda, ce qui allonge progressivement le temps de durcissement.

Culture des poivrons en pleine terre

Les poivrons préfèrent les sols meubles bien aérés. S’enracine rapidement et se développe efficacement sur un loam sableux fertilisé. Il se comporte bien sur les limons légers.

Les concombres et les citrouilles sont les prédécesseurs préférés des poivrons. Peut être cultivé après les choux, les courgettes, les oignons. Pas mal prend racine après les carottes.

Important ! Il n’est pas recommandé de replanter les poivrons s’ils ont déjà été cultivés dans cette zone l’année précédente. Les aubergines et les pommes de terre sont également des prédécesseurs indésirables. La parcelle ne doit pas être utilisée après le phyzalis et les tomates.

Conseils pour le choix du site

  1. Comment choisir une parcelle pour les poivrons Lors de la sélection d’un site, faites attention à son taux d’humidité. Évitez les endroits de faible altitude situés à proximité d’aquifères. Les poivrons se sentent oppressés si le sol est détrempé pendant une longue période. Les racines pourrissent dans de telles conditions, ce qui ne permet pas une bonne récolte.
  2. La parcelle doit être préparée un an à l’avance en appliquant des engrais organiques. Un demi-seau de fumier décomposé ou de compost doit être saupoudré sur chaque mètre carré.
  3. Puis, à l’automne, on le laboure, en ayant au préalable dispersé sur la surface des engrais phospho-potassiques, en calculant que pour chaque mètre carré il faudra 50 g. Au printemps, il faut appliquer du nitrate d’ammonium, 40 g/m2, au moment où la parcelle est ameublie.
  4. Pour prévenir les maladies, il est recommandé de désinfecter le sol environ 4 à 5 jours avant de transplanter les semis. Une solution de sulfate de cuivre (1 cuillère à soupe/10 l d’eau) est préparée et pulvérisée sur la surface.
Même un jardinier amateur novice peut obtenir une bonne récolte de poivrons, si vous suivez toutes les recommandations pour sa culture

Même le jardinier amateur novice peut obtenir une bonne récolte de poivrons s’il suit toutes les recommandations relatives à leur culture.

La plantation des semis en pleine terre est programmée pour la période où toutes les gelées de retour sont complètement passées. C’est souvent dans la deuxième décade de juin.

Les lits sont faits de 30 à 55 cm de hauteur. Cela permettra de garder les racines au chaud. La profondeur des trous correspond à la hauteur des godets de semis, dont la terre est préalablement arrosée. Ensuite, les semis sont extraits avec une motte de terre et soigneusement transplantés. Le schéma de base de la plantation est de 40×40 cm.

Important ! S’il est prévu de cultiver plusieurs variétés, il sera nécessaire de préparer des lits séparés pour chacune d’elles. Elles doivent être espacées d’au moins un mètre car elles se pollinisent trop.

Avant de planter les poivrons en terre, le sol doit être bêché, bien ameubli et fertilisé.

Avant de planter les poivrons en pleine terre, le sol doit être pelleté, bien ameubli et fertilisé

Il est conseillé de recouvrir les jeunes plants d’une feuille d’aluminium, dans laquelle sont pratiqués des trous, ou d’utiliser un matériau non tissé. Cela permet aux poivrons plantés de s’acclimater et de s’adapter plus rapidement aux nouvelles conditions. Le film doit être retiré lorsque les buissons commencent à pousser activement et que le temps est stable et chaud.

Pour mémoire ! Certains jardiniers des territoires sibériens ou nordiques installent un auvent de matériau non tissé abritant sur leurs plantations.

Entretien des poivrons en extérieur

Avec des soins bien organisés, les poivrons, même en pleine terre, peuvent obtenir une récolte décente.

  1. conseils pour le soin des poivrons Lors de l’arrosage, gardez à l’esprit que cette plante ne tolère pas une humidité excessive, qui entraîne un fort compactage du sol, ce qui retarde la croissance.
  2. Il ne faut pas non plus laisser le sol s’assécher fortement pendant de longues périodes, car dans une telle situation, les fleurs et les ovaires peuvent tomber et les fruits restants se développent plus petits que d’habitude.
  3. En l’absence de pluie, arrosez la plante toutes les semaines avec de l’eau tiède et stable. Si l’humidité fait défaut, pratiquez un arrosage tous les 3-4 jours.
  4. La fertilisation est nécessaire pour le développement complet de la plante. La première application d’un complexe minéral a lieu 14 jours après la plantation. Dissoudre 60 g de superphosphate, 50 g de sulfate de potassium et 30 g de nitrate d’ammonium dans 20 l d’eau. Versez 500 ml de la solution nutritive sous chaque plante.
  5. Parmi les engrais organiques, il est courant d’utiliser les fientes d’oiseaux, qui doivent être diluées à 1:20 avec de l’eau. Versez 200 ml par trou uniquement sur le sol, en protégeant les feuilles.
  6. La deuxième fécondation est pratiquée dans la période d’apparition des ovaires. Le dosage de l’engrais est légèrement réduit. Utilisez pour 20 litres de superphosphate et de sulfate de potassium – 50 g, de nitrate d’ammonium – 20 g. L’application suivante d’engrais peut être nécessaire si l’on constate un affaiblissement des plantes, un ralentissement de leur développement.

La croûte dure qui apparaît en surface doit être régulièrement ameublie, tout en éliminant les mauvaises herbes du sol. La récolte commence lorsque les fruits atteignent la phase de maturité technique alors qu’ils sont encore verts.

Culture de poivrons dans la serre

Les plants de poivrons sont plantés dans une serre conventionnelle à la mi-mai. S’il est chauffé, il peut être planté en avril. Le sol est préparé un mois avant la plantation. Il doit bien se réchauffer, pas moins de 15 degrés.

  1. La plate-bande, où il est prévu de cultiver des poivrons, est soigneusement remise en culture, après avoir préalablement saupoudré un seau de compost décomposé sur chaque mètre carré. Vous pouvez également utiliser du superphosphate – 50 g, du chlorure de potassium – 30 g, du nitrate d’ammonium – 40 g.
  2. Formez des lits jusqu’à une hauteur de 20-30 cm. La distance entre les plantes dépend de la variété. S’il s’agit d’une culture à forte croissance, quatre buissons par mètre carré sont placés à des intervalles allant jusqu’à 40 centimètres, ce qui laisse un espacement entre les rangs de 80 cm. Si les buissons sont compacts et rabougris, la distance est réduite à 30 cm et l’espacement des rangs à 60 cm.
  3. Après avoir planté les semis, le sol est arrosé et paillé. Il est important de fournir de la lumière par temps nuageux car les poivrons ont besoin d’au moins 12 heures de lumière du jour.
  4. Pour éviter les brûlures causées par les rayons brûlants du soleil, la serre doit être équipée d’écrans amovibles permettant de se mettre à l’ombre si nécessaire.

variétés de poivrons

Température et humidité

La température optimale pendant la période de floraison est considérée comme étant comprise entre 24 et 28 degrés Celsius. S’il fait trop chaud dans la serre, les plantes commenceront à perdre leurs fleurs et leurs ovaires. Il est donc important de surveiller la différence entre les températures nocturnes et diurnes. La différence entre les deux ne doit pas dépasser 5 degrés.

L’humidité optimale se situe entre 63 et 75%. Si ce chiffre est dépassé, il y a un risque de maladies fongiques.

Arrosage et fertilisation

Arrosez systématiquement au moins une fois par semaine. Elle ne doit pas être trop abondante. Arrosez sous la racine avec de l’eau réchauffée. Une jeune plante aura besoin d’un litre d’eau, un adulte de deux fois plus.

Le poivron nécessite également une alimentation obligatoire. Après 14 jours, qui se sont écoulés depuis la plantation, diluez le fumier 1:5 ou les fientes d’oiseaux 1:20. Versez 200 ml par plante. Après 15 jours, pour la prochaine alimentation, dissolvez dans 20 litres d’eau du superphosphate – 30 g, du nitrate d’ammonium – 10 g. 5 litres par mètre carré sont consommés.

Il est important que les plantes bénéficient d’une lumière naturelle suffisante. Pour ce faire, des treillis sont installés et les pousses y sont attachées au fur et à mesure de leur croissance. Si des variétés à faible croissance sont cultivées, cette opération n’est pas nécessaire.

Poivrons de passage

Les variétés de poivrons dont la hauteur est fortement allongée et qui forment de nombreuses pousses latérales nécessitent un pâturage régulier. Pour ce faire, on laisse deux tiges latérales fortes et on taille le reste, en laissant une feuille avec une fleur pour chacune.

La même action est effectuée à chaque branchement. Les sommets sont coupés environ un mois avant la fin de la saison de croissance. Le fruit recevra ainsi les nutriments nécessaires.

La germination des poivrons se fait à la main ou à l'aide de ciseaux conventionnels.

Le passage des poivrons se fait à la main ou à l’aide de ciseaux conventionnels.

Maladies du poivre

Les poivrons peuvent être affectés par une variété de maladies dans des conditions climatiques défavorables et des techniques de culture inappropriées. Des mesures pour leur élimination doivent être prises dès les premiers signes caractéristiques.

Principales maladies du poivron (tableau)

Nom Signes Méthodes de contrôle
Phytophthorose Marques foncées avec une forme de bordure claire caractéristique sur les planches de feuilles. Avec le développement ultérieur, les fruits commencent à pourrir et les tiges sont affectées. L’irrigation avec du liquide bordelais (1%) sert de prophylaxie. Si la maladie se développe, on procède à un traitement avec une préparation bactérienne “Phytosporin”.
Blackleg. Une infection fongique se développe dans la partie inférieure de la tige, provoquant la mort du système racinaire et le flétrissement de la plante. Dès les premiers signes, on procède à une irrigation avec des préparations antifongiques. En automne, lorsque toute la récolte a été faite, le sol de la serre doit être complètement remplacé.
Tache bactérienne Des taches d’eau commencent à se former sur les parties de la surface. Dès les premiers signes, on procède à une irrigation avec des préparations antifongiques. En automne, lorsque toute la culture est récoltée, le sol de la serre doit être complètement remplacé.
Pourriture blanche. Le développement de cette infection fongique se traduit par des taches recouvertes d’une plaque blanchâtre sur les plaques foliaires. La tige devient mince et la plante devient faible et meurt progressivement. Traiter les plantations avec des préparations contenant du cuivre. Arrêtez l’alimentation avec des engrais azotés
Fusariose Les limbes des feuilles jaunissent, se flétrissent et tombent. Les tiges noircissent, les fruits commencent à tomber. La désinfestation des semences doit être effectuée à titre préventif. Les buissons malades sont complètement déracinés et brûlés.

Les parasites du poivre

Les rendements du poivre sont considérablement réduits par les parasites qui infestent la culture. Il est important d’organiser une lutte opportune contre eux.

Les principaux ravageurs du poivre (tableau)

Titre Quel est le danger Comment combattre
Pucerons Les insectes se nourrissent de la sève des tiges et des feuilles. Avec la multiplication massive, les plantes s’affaiblissent rapidement, et l’ovaire se ratatine. Pulvérisez les plantations avec une décoction d’absinthe. L’insectoacaricide Fosbecid est utilisé
Limaces Si le sol est excessivement humide, les limaces se reproduisent souvent sous les débris organiques. Ils mangent les feuilles, provoquent la pourriture des fruits Saupoudrez de la moutarde en poudre, de la cendre ou du citron vert entre les rangs. La préparation “Flèche” est utilisée
Tétranyque S’installant sur la face inférieure des plaques foliaires, le parasite est capable de tuer rapidement la plante. Il est reconnaissable à sa toile d’araignée et à ses taches jaunes caractéristiques. Les insecticides utilisés sont le Carbophos, l’Actellic.
Aleurodes De nombreuses larves, qui consomment la sève des plantes, provoquent le flétrissement et la chute des feuilles et retardent leur développement. Tout au long de la saison de croissance, pulvérisez dès l’apparition du ravageur avec “Fosbecide”.
Vers fil de fer En infestant le sol, les larves endommagent le système racinaire, ce qui ralentit considérablement le développement des plantes. Les insecticides “Provotoks” et “Prestige”.

La culture des poivrons est une activité intéressante et utile. Cette culture est appréciée pour un grand nombre d’éléments et de composés utiles qui contribuent aux fonctions vitales de l’organisme. Ce légume est riche en vitamines, en minéraux divers lorsqu’il est utilisé frais.

Des poivrons merveilleusement mis en conserve, conservant leur agréable goût caractéristique. La culture ne pose aucun problème, si vous choisissez avec compétence le site, faites pousser les semis, organisez les activités de soins. Bonne récolte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *