Construction à faire soi-même d’une cloison sèche – instructions étape par étape

Cloison sèche de vos propres mainsLa cloison sèche est l’une des solutions les plus populaires en matière de zonage de l’espace dans une maison ou un appartement privé. Les principaux facteurs à l’origine de cette popularité sont le prix et la rapidité des travaux d’installation nécessaires à la mise en place de l’appareil. ce mur. La construction du mur de séparation ne nécessite pas de mortier de béton, contrairement aux murs traditionnels en briques ou en blocs, ce qui accélère aussi considérablement son montage. Examinons donc les règles de base pour monter une cloison en plaques de plâtre de vos propres mains. Pour ce faire, nous réalisons une instruction détaillée, étape par étape, de toutes les phases du travail, qui vous sera d’une grande aide.

Ce à quoi il faut faire attention lors du choix d’une cloison sèche

Avant de construire une cloison en plaques de plâtre, vous devez vous souvenir d’informations utiles qui vous faciliteront la tâche. Cela permet également de s’assurer que les murs érigés à partir de ce matériau seront de bonne qualité.

La première chose à savoir est que les plaques de plâtre ont généralement une largeur de 120 cm et une longueur de 2 à 3 mètres. En termes d’épaisseur, il existe plusieurs solutions. Pour la construction de cloisons et de plafonds suspendus, on utilise des plaques de plâtre d’une épaisseur de 12.5 mm. Lorsqu’il est nécessaire d’installer une cloison avec une meilleure isolation acoustique, le matériau doit être légèrement plus épais. On utilise généralement une planche d’une épaisseur de 15.25 mm pour ce type de travail.

Les plaques de plâtre doivent être stockées dans un local sec et fermé.

Les cloisons sèches doivent être stockées dans un endroit sec et fermé.

En connaissant les paramètres physiques des plaques de plâtre, il est nécessaire de sélectionner le type approprié. Cela dépend de la destination des pièces dans lesquelles la cloison sera installée. Le plus souvent, on utilise des planches de type A (GKB). En général, ils sont conçus pour des pièces sèches. Dans les pièces humides, un autre type de plaque est utilisé, à savoir la plaque de plâtre de type H2 (GKBI).

Important. S’il est nécessaire d’entourer la cheminée du salon d’une cloison en plaques de plâtre, il faut utiliser un matériau résistant au feu, c’est-à-dire qu’il s’agira de plaques de type F (fibre de verre).

Une autre question importante est le choix de profils appropriés sur lesquels les feuilles seront fixées. Les profils UW fixés au sol et les profils CW formant une paroi verticale sont très populaires. La largeur standard de ces profilés est de 50 mm maximum. Toutefois, s’il est nécessaire que l’installation électrique traverse le mur, il est utile d’utiliser des profilés plus larges de 75 à 100 mm.

Pour couper le profilé, utilisez des ciseaux métalliques, si vous devez couper la plaque de plâtre, utilisez un couteau de papeterie.

Pour couper le profilé, utilisez des ciseaux métalliques, si vous devez couper des cloisons sèches, utilisez un cutter.

Dans quelles pièces peut-on utiliser des cloisons sèches ?

Le gypse lui-même est un matériau qui est utilisé dans diverses industries. Il est respectueux de l’environnement, inodore et n’émet aucune substance nocive, ce qui le rend inoffensif pour l’homme. Il n’a pas non plus d’impact négatif sur l’environnement.

Les plaques de plâtre sont le plus souvent utilisées dans la construction résidentielle. La raison principale est une installation très facile et rapide. En raison du faible poids de tous les éléments nécessaires à la construction de la cloison, le sol du bâtiment n’est pas lourdement chargé. Ils sont également faciles à transporter, car une camionnette normale suffit pour leur transport.

Vous pouvez utiliser des plaques de plâtre dans n'importe quelle pièce, quelles que soient sa taille et sa destination.

Vous pouvez utiliser des cloisons sèches dans n’importe quelle pièce, quelles que soient sa taille et sa destination.

Les cloisons sèches créent un microclimat intérieur favorable à l’homme. Ils absorbent l’humidité dans les pièces humides et la libèrent dans les pièces sèches. La protection contre le feu et les propriétés acoustiques sont des avantages supplémentaires de ce matériau.

Les cloisons sèches protègent contre la propagation du feu et isolent bien du bruit. Ces propriétés signifient que, outre la construction résidentielle, il peut également être utilisé dans les immeubles de bureaux. Le plus souvent sous forme de murs dans un espace ouvert. En résumé, on peut conclure que les plaques de plâtre à l’extérieur et à l’intérieur sont une solution efficace.

Les outils nécessaires à l’érection d’une cloison en plaques de plâtre

Pour ériger une cloison sèche de vos propres mains, vous aurez besoin d’outils appropriés. Tout d’abord, vous aurez besoin d’outils pour percer, couper le métal, plâtrer et peindre. Bien entendu, des instruments de mesure sont également nécessaires, tels qu’un niveau de construction et un mètre à ruban. Lors de la fixation des profilés, vous devrez certainement utiliser un perforateur si le sol et le plafond sont en béton très résistant.

Lors de l’assemblage du cadre, nous devrons également couper les profilés. C’est là qu’une meuleuse d’angle s’avère utile. Les cisailles à tôle conviennent également pour cette tâche. Un tournevis et des vis autotaraudeuses avec une perceuse à métaux sont utilisés pour fixer les plaques de plâtre au cadre.

Outils pour les travaux d'installation de plaques de plâtre

Outils pour les travaux d’installation de plaques de plâtre

Les trous pour les boîtes électriques doivent être faits avec une scie circulaire fixée à une perceuse. Pour les travaux de finition, vous aurez besoin de mastics, de supports de papier de verre, d’éponges, de pinceaux et d’un pistolet à tubes acryliques. Grâce à ces outils, vous pouvez construire de vos propres mains une cloison en plaques de plâtre, quelle que soit sa complexité.

Préparation de la pose d’une cloison en plaques de plâtre

Tout d’abord, vous devez préparer la base sur laquelle reposera le mur. Bien entendu, il ne peut pas être placé sur les panneaux de sol ou le parquet. La base doit être stable et ne pas “travailler”. Si le sol est recouvert de carreaux de céramique, il est possible d’y placer un tel mur.

Il en va de même pour les sols recouverts de PVC. Les murs et le plafond, quant à eux, doivent être enduits, et c’est la seule condition préalable à la fixation d’une paroi en plaques de plâtre sur ces derniers.

En ce qui concerne l’installation électrique prévue à l’intérieur du mur, un câble de réserve doit être amené jusqu’au bord du mur (il sera ensuite disposé sur toute sa longueur). De cette manière, les cloisons en plaques de plâtre seront installées correctement.

Tout charpentier qui se respecte devrait savoir comment ériger une cloison en plaques de plâtre de ses propres mains.

Tout charpentier qui se respecte devrait savoir comment monter une cloison sèche de ses propres mains.

Montage du cadre profilé pour la future cloison

L’assemblage de l’ossature est l’un des processus les plus importants dans la fabrication d’une cloison en plaques de plâtre. C’est ce qu’on appelle la base du futur mur.

  1. La première chose à faire est d’installer le profil UW. Il doit être placé sur une base préalablement nettoyée.
  2. L’étape suivante consiste à couper les profils CW. Leur longueur doit être égale à la hauteur de la pièce dans laquelle le mur est placé. Pour faciliter le montage, laissez un espace d’environ 1 cm. Les poteaux correspondants doivent être placés tous les 60 cm.
  3. Vous devez ensuite les fixer au profilé du plancher et laisser un ajustement libre en haut. Cela créera un cadre sur lequel les plaques de plâtre pourront être fixées.
Le ruban adhésif permet de fixer le profilé à la hauteur requise.

Le ruban adhésif permet de fixer le profilé à la hauteur souhaitée.

Faire passer le câblage électrique à l’intérieur d’une cloison sèche

Le câblage dans les cloisons en plaques de plâtre n’est possible qu’après la finition de la paroi sur un côté. Il est nécessaire de tirer les câbles à travers les nervures courbes des profilés CW. En outre, avant de visser les tôles, il est utile de faire des trous dans celles-ci pour le boîtier de montage. Il sera ainsi plus facile de faire glisser le câblage par la suite, et vous n’aurez pas à chercher les câbles dans le mur. De la même manière, l’autre côté du mur doit être assemblé. Le résultat final est une installation électrique correctement câblée.

Fixer des plaques de plâtre de vos propres mains – étape par étape

Lorsqu’il s’agit de poser des plaques de plâtre, vous devez commencer par ériger la structure du mur. Il s’agira d’un cadre composé de profils UW et CW. Sa construction est décrite ci-dessus. Le cadre étant prêt, il est possible de procéder à la pose et au câblage des prises et des interrupteurs.

  1. La première chose à faire est de fermer le mur d’un côté. Mettez de la laine et des feuilles d’isolation à l’intérieur du cadre, puis fixez les plaques de plâtre de l’autre côté du mur.
  2. L’étape suivante consiste à jointoyer les joints et les évidements des vis autotaraudeuses. Cela se fait à l’aide de treillis autocollants de renforcement et de mastic. Le tout est ensuite poncé avec du papier de verre.
  3. Ensuite, des ouvertures sont pratiquées dans le mur pour les prises électriques et les connecteurs d’éclairage. Lorsque tout est terminé, vous pouvez commencer la finition des murs avec du plâtre et du mastic. Ensuite, tout est lissé avec du papier de verre.
  4. L’étape finale consiste à apprêter et à peindre les murs. La cloison en plaques de plâtre est prête.
Comment monter une cloison en plaques de plâtre de vos propres mains, étape par étape

Processus étape par étape pour monter une cloison en plaques de plâtre de vos propres mains

Les erreurs les plus courantes commises lors de la pose d’un mur en plaques de plâtre

Quant aux erreurs les plus couramment commises lors de l’érection de telles cloisons, ce sont généralement les mauvais profils. Souvent, le profil n’est pas adapté à ce type de pièce. Une autre erreur est le mauvais choix des plaques de plâtre. Par exemple, les experts déconseillent l’utilisation de plaques de plâtre classiques dans les pièces à forte humidité.

Vous devez également faire attention à la fixation des goupilles lors du montage et à la distance correcte entre les poteaux du profilé CW. Souvent, les constructeurs oublient tout simplement le ruban acoustique et disposent incorrectement l’isolation dans la cloison sèche. N’oubliez pas que les draps ne doivent pas être fixés fermement au sol, vous devez laisser un petit espace de 1 à 1.5 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *