Tuiles céramiques – particularités de l’installation et de l’entretien de la couverture du toit

Dès la phase de conception de la construction de la maison, il est utile de décider de la couverture du toit et de l’angle d’inclinaison du toit, car pour chaque type, les fabricants indiquent la valeur limite à laquelle l’installation peut être réalisée. Le plus souvent, pour les carreaux de céramique, les recommandations spécifient un angle de 20 ° – 60 ° degrés, mais le même type de carreaux de différents fabricants peut différer. – cela dépend de l’emplacement et de la forme des crochets. N’oubliez pas non plus que le système de chevrons sert de base à la toiture et que vous devez donc calculer correctement sa résistance. Sur la façon de poser correctement des carreaux de céramique et d’apprendre toutes les subtilités de la technologie de la pose, plus loin dans notre article.

Technologie de pose des carreaux de céramique

Comme mentionné ci-dessus, la pose de bardeaux céramiques est possible sur des pentes de différentes inclinaisons, il est seulement important de suivre les exigences générales de pose, en fonction du fabricant spécifique.

  1. Si la pente du toit est de 10°-15° degrés, la pose des bardeaux doit assurer une étanchéité maximale et un bon écoulement des eaux de pluie. Pour ce faire, on utilise un revêtement rigide constitué de panneaux OSB ou de planches de bois, qui sont recouverts d’un film de couverture ou d’une couche de membrane de couverture.
  2. Si l’angle de pente dépasse 65° degrés, il est nécessaire d’installer une structure de chevrons très stable et solide, et les bardeaux sont posés avec clouage ou fixation par fil sur les lattes. Cet angle d’inclinaison présente un certain risque, il convient donc de consulter un spécialiste hautement qualifié et le fabricant de la toiture choisie.

La pose des tuiles céramiques est effectuée de manière à ce que le revêtement obtenu soit très rigide, mais aussi élastique – comme une écaille, qui s’adapte parfaitement à la forme du toit, aux diverses déformations ou aux déplacements de la base portante.

Installation de carreaux de céramique

Installation de carreaux de céramique

Comment poser des carreaux de céramique Installation d'une gouttière de noue particularités de l'installation d'un toit en céramique

Bardeaux en céramique – est une pièce et un matériau de couverture très lourd. Selon le type de tuile, le poids d’un seul élément peut atteindre 3.5-3.7 kg, et le poids total d’un mètre carré de toiture varie de 30 à 75 kg.

C’est cette massivité qui le rend très stable sur le toit, créant ainsi un excellent mur anti-bruit.

Le poids considérable du matériau exige une structure de chevrons robuste, capable de résister à des charges externes importantes. Lorsque le choix est fait, un renforcement significatif de 15-25% des chevrons doit être inclus dans la phase de conception de la construction du bâtiment.

La structure de toit finie recouverte de bardeaux en céramique est 5 fois plus lourde qu’une couverture en métal et presque 10 fois plus lourde qu’un toit souple.

Pour le bois utilisé dans le système de chevrons, il y a une exigence particulière – il s’agit d’un séchage parfait, qui évitera une déformation importante du toit en exploitation.

Calcul de la charge

Le calcul de la charge est effectué en tenant compte de la pente particulière du toit, des charges de neige, de vent et de pluie possibles pour la région, de l’entretien futur et de la capacité à supporter des matériaux lourds.

La structure du toit utilisée pour les bardeaux en céramique doit pouvoir supporter une charge d’au moins 250 kg par mètre carré.

Tenez compte du fait que lors de l’aménagement d’un grenier résidentiel, la charge supplémentaire sur la structure du toit est assurée par : une couche d’isolation thermique, une plaque de plâtre, qui est utilisée comme revêtement, des lucarnes.

Il est généralement admis d’effectuer la pose de cette toiture sur une base rigide, le trottoir doit donc présenter une résistance adéquate. Lors de l’aménagement d’un comble habitable, on utilise des planches qui sont recouvertes d’une couche de film pare-vapeur ou d’une membrane de super diffusion.

Pose de carreaux de céramique

La pose de tuiles naturelles présente des caractéristiques spécifiques, dans lesquelles il convient de tenir compte de la section estimée des chevrons (section optimale de 70 x 150 mm), de la performance de la marche dans leur installation (800-900 mm), de la caisse en bois et de la pose ultérieure de la « tarte au toit ».

La charpente du toit n’a pas d’impact notable sur les autres éléments – mauerlat, impostes, montants, de sorte qu’il n’y a pas de changement significatif dans la taille de ces éléments. Lors de la pose de tuiles, il convient de tenir compte de l’angle d’inclinaison de la pente du toit – avec son augmentation, la pente entre les chevrons s’allonge.

Pose de l’isolation

Si le plancher du grenier est prévu pour être utilisé comme espace de vie, il doit être isolé. Il est préférable d’utiliser à cet effet de la laine minérale à base de fibre de basalte. Ce matériau d’isolation a depuis longtemps prouvé ses excellentes qualités dans le domaine des économies d’énergie, de la chaleur et de l’écologie. En outre, il présente un certain nombre d’autres avantages.

Laine minérale à base de fibre de basalte:

  • Ça ne laisse pas entrer l’humidité ;
  • Ne brûle pas ;
  • Possède d’excellentes caractéristiques d’isolation sonore et thermique ;
  • Son prix est relativement bas.
Isolation de la toiture avec de la laine minérale

Isolation de la toiture avec de la laine minérale

Une couche pare-vapeur en polyéthylène à base de tissu, renforcée par un treillis d’armature, doit être posée sur la face intérieure de l’isolant. La largeur de la couche d’isolation thermique placée entre les chevrons ne doit pas être inférieure à leur hauteur.


Une couche d’étanchéité est ensuite posée, dans laquelle des espaces sont laissés pour la ventilation de l’espace sous le toit – cela protégera les éléments en bois du toit, et la vapeur d’eau ou l’humidité atmosphérique s’échappera librement vers l’extérieur.

Pannes et contre-pannes

  1. Pour réaliser des contre-lattes, la méthode la plus courante consiste à utiliser des planches de bois d’une section de 70 x 70 mm, qui sont montées sur les chevrons, dans le sens de la longueur. Des clous d’une longueur de 100 mm sont utilisés pour leur fixation.
  2. Les lattes sont ensuite installées perpendiculairement aux chevrons. Grâce à la fixation des pannes, un espace de ventilation est créé entre les tuiles et le trottoir, ce qui permet une ventilation naturelle et minimise l’impact de l’humidité sur le revêtement.

La pose

Avant de commencer le travail, les bardeaux sont étalés sur le périmètre de la pente du toit – en plaçant de petites piles de 4 à 6 pièces pour éviter une charge inégale.

Technologie de pose des carreaux céramiques

Pose de bardeaux par pente

Placez une couche de bardeaux sur la charpente assemblée, en commençant par l’avant-toit et en progressant de gauche à droite jusqu’au faîte du toit. Vous obtiendrez ainsi une couverture durable et rigide, car la rangée supérieure de bardeaux appuiera sur la rangée inférieure de bardeaux.

Les bardeaux modernes ont des crochets profilés sur la face arrière – des rainures disposées verticalement et horizontalement. Grâce à cette disposition, les tuiles sont posées sur les lattes et sont fixées aux rainures des éléments adjacents.

La serrure qui en résulte présente un petit espace – le jeu, qui permet de se déplacer de quelques millimètres. Ce mouvement permet de bien accepter la compression et la dilatation de la structure du toit dues aux changements saisonniers des conditions météorologiques.

Lors de la pose de bardeaux, un élément sur trois est fixé – si la pente du toit est supérieure à 60 degrés, chaque bardeau est fixé.

Comment fixer correctement les bardeaux

La première chose à faire est de fixer les bardeaux de pignon à l’aide de clous, de fil de fer ou d’agrafes, et de bien fixer les éléments autour des cheminées, des lucarnes, des baies vitrées et des lucarnes. Dans toutes les lignes suivantes la fixation des tuiles se fait en quinconce.


Les bardeaux de faîtage sont placés le long du faîte, avec une bande d’étanchéité et de ventilation posée en dessous – elle permet à la condensation de s’écouler vers l’extérieur et empêche la neige ou l’eau de pluie de passer sous la couverture.

Autrefois, les tuiles faîtières étaient posées sur du mortier, assurant ainsi une fixation rigide et une protection contre les intempéries extérieures, mais aujourd’hui elles sont montées avec des supports métalliques spéciaux.

Les fabricants fournissent des bardeaux en céramique avec une période de garantie de 15 à 50 ans. Il convient de noter que la garantie ne s’applique pas aux bardeaux endommagés mécaniquement ou dans les cas où la partie de conception de la structure du toit, ainsi que l’installation et la pose de bardeaux effectuée sans suivre les recommandations du fabricant.

Entretien des revêtements

Un toit en tuiles ne nécessite pas un entretien minutieux et constant, car il s’agit d’un matériau très résistant et durable, mais même lui est soumis aux effets néfastes de l’environnement.

Dans les zones où la pollution atmosphérique est plus importante, notamment à proximité des installations industrielles, une patine noire se forme sur les carreaux, ce qui détruit la couche supérieure. Pour cette zone, il est donc conseillé de choisir des carreaux avec un revêtement engobé ou émaillé.Entretien des carreaux de céramique
Avec le temps, les carreaux s’assombrissent naturellement, se couvrant d’une noble patine, mais les engobes et l’émail ne changent guère leur teinte naturelle.

La patine verte, une prolifération de mousses, se forme dans les zones ombragées, le plus souvent sur le côté nord, en raison d’un ensoleillement insuffisant ou d’un manque de drainage adéquat des eaux de pluie provenant de la pente du toit. Ce type d’encrassement peut être éliminé à l’aide de préparations spéciales ou d’une brosse rigide.

Conclusion

Important. Ayez toujours un stock de bardeaux après les travaux de pose – cela permettra de remplacer les éléments endommagés et éliminera la possibilité de modifier la forme ou la couleur du modèle par des achats supplémentaires.

Comme vous pouvez le constater, la pose de bardeaux naturels est un processus assez laborieux et long. Ce qui couvrirait le toit tout seul, nécessitera un minimum de 2 ou 3 personnes avec quelques compétences en construction et la capacité de travailler avec des outils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *